Vampire Knight, le RPG

Venez incarner un élève de la Day Class, humain, distrait mais futé, ou un élève de la Night Class, dont le secret reste toujours entier...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Blanche neige, lune sanglante[Yuki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Mar 30 Oct - 16:03

C'est ironique pour un être qui perpétue un vécu éternel, mais le temps se faisait de plus en plus long en le froideur des intempéries nocturnes. Depuis ce temps là beaucoup de choses avaient changé...Alors que cette froide proximité semblait être inexistante par le passé, en la douceur d'un geste, d'une étriente à présent c'est à peine s'il pouvait entrevoir le tracé fin de son visage. Son insouciance, cette gentillesse étaient certes des vertus de sa personne mais Kaname ne pouvait s'empêcher d'être soucieux à chaque pas qu'elle fanchissait. Leur chemin ne se croisait q'un bref instant, si bien que ses yeux effleurait à peine la profondeurs de ses pensées confuses, en les mouvements brusques qu'elle tentait tant bien que mal de maîtriser en tant que chargé de discipline. Il poussa un long soupir silencieux, avant de plonger son regard en la couleur pourpre de la ronde sphère qui illuminait les cieux d'une vision funeste. Les jours et les nuits se répétaient et l'insolence de ses semblables se fasaient inlassablement entendre , il ne comptait même plus combien de fois il fut contraint de rappeller à l'ordre Aidô...Il avait osé commettre l'audace d'effleurer une personne précieuse pour le vampire au coeur de glace...Mais un tel lien ne devait pas être, car sa seule présence le rendait d'une cruauté dont il ne souhaitait pas entendre parlé. Qu'il soit maître de lui même ou non, cela ne changeait rien à sa nature: les vampires exprime leur passion en la couleur pourpre de leur vécu, si tentait que réel vécu il y est...Destiné à cette insondable fatalité à traverser, les années, les sciècles sans que le temps jalousant leur intarrissable beauté ne puisse y laisser l'emprunte des tourments. Aujourd'hui encore, l'astre du jour s'était éteint en le noir encre d'une nuit paisible. Il ne restait que peu de temps au vampire avant que les cours ne débutent, et que la paisible atmosphère qui régnait ne soit comme à son habitude brutalement rompu par l'hytérie naissante de la "Day class". Une entente entre les vampires et les humains? L'ennui est qu'il n'est pas uniquement question de volonté, déjà si difficile à aquérir chez certaines personnes, mais la question se situe en les racines mêmes de chaque être, en la nature profonde de leur personne. Bien que peu de vampires, comme d'humains y croiyaient, Kaname lui désirait y croire, voilà pouquoi il s'était alliée avec le directeur. Son âme sage et vénérable avait eu raison de cela, mais pas uniquement. Pour q'un souhait naisse il faut bien l'éveil à une sensibilité, l'éveil à une chaleur aussi faible soit elle...Alors que son regard se perdait au loins, il se laissa glissé sur son banc pour poser le revers de son poignet contre son front. Etrangement, les méandres de sa mémoire revinrent à la surface de sa claire conscience. Dans son "enfance" si l'on peut nommer de telles années de la sorte, il devait abuser de ruses pour échapper à ses semblables, pour échapper à ses obligations en tant que "sang-pur". C'est dans ses instants là, qu'il pouvait saisir un bref instant un semblable d'évasion et ressentir cette air pénètré ses poumons. C'était dans ses rares occasions, qu'il pouvait la voir. Qu'y a t il de plus doux qu'un sourire que l'on vous offre en toute innocence, sourire qu'il n'avait de cesse d'effleurer de ses maisn fines avec une délicatesse précieuse par peur de le briser. Mais ce temps là était donc révolu? Quand tout cela avait il donc cessé? Etait ce donc mieux de la sorte? Il y avait donc des limites entre l'espoir qu'il nourissait en cette entente, en cet idéal? Un sourire froid et discret naquit sur ses lèvres, ce n'était pas de lui d'être mélancolique, ni de laisser ce qu'il entreprenait être ébranler par ses ...sentiments?

" Dois je te demander d'enfin de décider à dire un mot...?"

Depuis un certain temps,la jeune fille se trouvait contre un arbre non loin de son maître n'osant faire un geste vers lui. Car il semblait que son esprit était troubla par le jeune homme et par la passion qu'elle lui portait. Voir son maître dans cet état paraissait à chaque fois provoquer cette état de tristesse en elle, se sentiment d'impuissance, cette inquiètude qu'il devinait sans même croiser son regard. Etrange ne'st il pas? qu'un être inconnu en son essence à l'éveil des sentiments puisse si bien lire en ceux d'autrui...Elle s'approcha de lui sans un mot, et prit place d'une démarche tremblante à ses côtés, se gardant bien de croiser le regard de Kaname. Elle tenta de saisir sa main mais se ravisa, se contentant de l'informer de l'annulation des cours de cette soirée. Elle se releva, se fit hésitante avant de se placer face à Kaname, accroupit tremblante, la tête baissé. Il glissa sa main sous son menton pour lui relever le visage.

"Tu n'as pas à t'inquiter de la sorte..."

Elle ne put dire un mot de plus, s'éloignant à pas lent avant que sa fine silhouette ne disparraissent à l'horizon.

Les paupières closes, la tête en arrière, ses mains reposés sur ses genoux il ressentit le hâle léger d'un douceur infime sur sa main. Ses pupilles rubis s'ouvrirent sur la danse virevoltante des flocons de neiges, naissance de la saison hivernale. Les pétales immaculés s'entremélaient entres elles, tombant avec la légèreté d'une blanche plume sur le sol déjà recouvert d'une fine pélicule de glace. Les arbres s'impregnant lentement d'un ton irisé cristalin. Il posa ses yeux au creux de ses mains, y recueillant la delicatesse des flocons, ses mains se refermèrent lentement avant d'y serrer cette essence. C'est à peine s'il sentait le froid gagnait sa chair, mordre lentement sa peau diaphane et se propager en ses veines...Les feuilles qui s'étaient veinement accrochées aux branches d'arbres s'éparpillèrent tristement sur le sol. Il posa ses yeux sur les couleurs si vivace par le passé qui à présent était si terne: une vie humaine est ainsi elle naquit pour éclore et s'épanouir avant que le temps ne la ternissent jusqu'a l'état de cendre.Il lui sembla entendre une voix familère non loin de lui, seul écho qu'il put percevoir en le silence de la profonde neige...Pour l'instant il ne prêta pas attention aux mouvements furtifs de la silhouette, s'enfonçant en ce même silence qui s'était épris de lui depuis un bon moment. Il demeura pensif une fois encore, mais son coeur émit un battement plus fort et ses sens vampirriques s'éveillèrent...Ce n'était pas un vampire qui s'était rendu en ses lieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Mar 30 Oct - 17:22

[Urf que c'est long ! ><]

Il faisait si froid, si froid, le ciel était d’un noir d’ébène, peuplé de milliers d’étoiles scintillantes qui, on pourrait croire, ne cesserait jamais de briller. La brise glacée caressa le visage de la jeune fille, doucement, comme si le vent appréciait sa peau pâle et fragile. Le silence dominait l’atmosphère, on entendait que les pas lents de la personne résonner dans toute la galerie, qui contournait entièrement le gigantesque hall principal de l’Académie. Elle était découverte, faite de gros blocs de pierre, usés et brunis par le temps. La galerie possédait pour toits des voûtes décorées de gravures quelconques, et de piliers qui servaient plus de décoration que de soutien. C’était la première fois qu’elle portait autant d’attention pour tout ce qui l’entourait. Ce soir là, elle était pensive et morne, la mine dépossédée de la joyeuseté habituelle qui illuminait son visage, sa bonne humeur et sa gaité semblaient envolés. Son entourage avait comme habitude de la voir dynamique et volontaire, mais seule, l’adolescente se laissa un peu aller. Elle sentait comme un pincement dans sa poitrine, quelque chose qui souhaiterait torturer son cœur en stoppant les battements frénétiques.
Il faisait très froid, et personne n’était là. Comme cette nuit, où elle avait failli y laisser la vie. Cette nuit, elle se retrouva au milieu de nulle part, les souvenirs effacés. Une ombre approcha, puis un visage blême et assoiffé d’un breuvage liquide et pourpre encore chaud, qu’on appelait sang. L’expression de ce visage effraya la petite, mais pourtant, cette dernière ne bougea pas. L’homme s’apprêta à planter ses crocs aiguisés dans la chair fraiche de l’enfant, quand soudain, une pluie de liquide rougeâtre éclaboussa son visage.

"Je peux boire à ton cou alors ?"

Yûki s’écroula sur les genoux sur le sol givré de la galerie, les mains recouvrant son visage crispé. Pourquoi ces souvenirs avaient faits soudainement surface, là, maintenant ? Non, c’était mieux ainsi… Elle n’aurait pas voulu que Zero voit ça, ou même personne ne devait voir son état. Ses genoux étaient par terre, en contact de ce sol semblable à du marbre, si glacé. La jeune fille se releva doucement et passa sa main sur son front, brûlant. Elle aurait dû rester bien sagement dans son lit, elle n’aurait pas eu à se ressouvenir de son passé si abstrait. Elle regarda la rose un peu plus loin, dont quelques pétales s’étaient détachés du cœur de la fleur. Elle la ramassa, on lui avait si gentiment donnée. La jeune Kurosu tripota les pétales rouge sang, très douces et fines.
Elle reprit son inspection, mais plus elle avançait, plus son mal de tête se manifestait. Elle avait chaud, dans ce temps rude et glacial. Yûki desserra sur l’écharpe qu’elle portait, faite de laine couleur beige. Elle remonta ensuite ses mi-bas qui descendaient, comme ça pouvait être désagréable ses uniformes !
Depuis le jardin, tout était en ordre. Aucun Vampire ne trainait dans le coin, tous les élèves de la Day class étaient couchés sous leurs couettes. La jeune fille leva la tête : les bâtiments gris donnaient un air vieux à l’Académie. Juste par précaution, elle vérifia si la porte principale, en métal lourd, était bien verrouillée. Elle soupira à l’idée que demain matin, la Day class envahira ce lieu juste ne serait-ce que pour apercevoir les élèves de la classe opposée. Elle demandait bien si elle continuerait à tenir le rythme.
Yûki sortit de la galerie pour rejoindre le bâtiment de la Lune. Il était en face de celui du Soleil, avec un écart d’au moins d’un kilomètre. La jeune fille gagna les couloirs vides, passa devant la salle d’étude vide, puis inspecta les corridors des dortoirs. Curieusement, elle aperçut un groupe de Vampire. N’étaient-ils pas en cours ? L’adolescente leur posa la question, et ces derniers répondirent que c’était annulé, pour une raison inconnue. L’étudiante étonnée, soupira une nouvelle fois. Elle descendit rapidement l’escalier en colimaçon qui menait à l’étage inférieur, et sortit dans le jardin extérieur pour retourner dans son bâtiment. Elle toucha son front : ça n’avait pas changé. Fiévreuse, et sentant ses jambes trembler, elle decida de se reposer un peu sur banc avant. Il fallait quand même une bonne dizaine de minute avant d’arriver dans son dortoir. Elle se parla à elle-même, se répétant des " J’aurais du rester dans mon lit !", " J’ai chaud ", "Je suis morte ! " D'une main, elle tenait son écharpe blanche et de l'autre, la rose qui commençait à se décomposer.
Yûki aperçut un banc, puis l’ombre d’une personne assise dessus. Elle espérait que ces paroles n’avaient pas franchi les deux mètres. Qui était-ce ? Elle s’approcha, titubant un peu. Son cœur battait normalement, mais soudain, un rebondissement cogna fort contre sa poitrine, suivit de palpitations intenses.

- Kaname-sempai ? balbutia t-elle
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Mar 30 Oct - 19:49

Kaname porta sa main contre son front, s'ébouriffant légèrement les mèches qui retombaient devant ses yeux avant de les discipliner aussitôt. Quand à cette silhouette, elle semblait bien triste, éprise par de bien sombres et tortueuses pensées.Comme si elle refletait dans une parfaite resonance les propres souvenirs de Kaname. Il pouvait distinctement ressentir cet épuisement moral et physique l'emportait entre ses griffes, telles des mains menaçantes serrant brusquement son coup pour la laisser meurtri et éssoufler, en proie a une longue et amère agonie...Il se surpriti a afficher un sourire triste, que faisait elle donc à une heure pareille et dans son état?
Au seul son de la voix de la jeune fille, il n'eu pas besoin d'un instant de plus pour la reconnaître. Cette dernière avait donc encore fait preuve d'inscouiance en ometant de se soigner convenalement...Bien que beacoup de choses n'étaient plus ce qu'elle était la jeune fille demeurait la même qu'autrefois. Il n'eu pas besoin de discerner les paroles qu'elle marmonnait d'un voix faible pour ressentir cette lourde chaleur l'étouffait signe d'une fièvre bien avancé.



Kaname-sempai ?

Elle se tenait tant bien que mal devant lui, ses pas s'étant stopper soudainement.Il put ressentit un certain trouble naissant en lui, tout comme en la jeune fille bien qu'il se garda d'écouter de telles pensées, préférant les chasser en les profondeurs tempêtueuses de son âme. Le séduisant vampire releva ses yeux rubis vers la jeune fille pour venir les planta en les siens, il la regarda un instant silencieux avant de se relever sans mot dire. Il defit son long manteau blanc avant de le laisser glisser le long de son corps élancé, pour le saisir dans ses mains avant de le déposer sur les èpaules de la frêle jeune fille, l'enveloppant la la tièdeur du tissus. Il tira sur le col de la veste rapprochant ainsi la jeune fille de lui inconsciement ou non. Cela lui rappella durant une douce éphémérité, leurs retrouvailles d'antan.

" Tu ne devrais pas négliger ta santé Yuki...Sortir par une telle intempéri dans ton état voilà qui n'est pas très sage"

Comme pour répondre à ce long silence, le vent se leva en un souffle enchanteur semblant murmurer d'étranges paroles. S'engouffrant en les voutes des couloirs exterieur non loin d'eux en un sifflement presque imperceptible. Les murs paraissaient complices de ses moindres soupirs. Il ne laissa pas le temps à la jeune fille de protester, effleurant les mèches de cheveux qui retombait sur le front de la jeune fille avant de glisser sa main sur son front. Le contact de sa main si froide sur le front chaud de la jeune fille ne lui causa pourtant aucun sursaut peut être n'en était pas de même pour Yuki. Bien qu'en apparence, en se perdant en les tréfonds du regard de Kaname on ne pouvait percevoir le moindre trouble...Pourtant...

"Même si tu es chargé de discipline, il en va de soit que tu dois prendre soin de toi...Il ne faut pas essayer de repousser tes propres limites..."

Il porta sa main à son cou avant de se raviser, comme si ce geste accompagnait les paroles qu'il prononça par la suite.

"..Dans ton état, tu aurais très bien pu t'éffondrer. Qui sait sur qui tu aurai pu tomber...Tu sais très bien qu'ils n'auraient pas hésiter un seul instant..."

Ce que Kaname n'émit pas et qu'ineroxablement c'est qu' à chaque fois que Yuki était menacé par une entité vampirique il parvenait jusqu'à elle. Veillant en les ténèbres de ses pas pour intervenir aux moindres dangers. Mais lui même? N'était il pas un danger pour la jeune fille? Cet étrange sentiment ne serait il donc pas la cause de sa perte? Jamais il n'admettrait de la briser...Kaname songea à cette nuit, il y a de cela quelques années ou la jeune fille s'était assoupit de fatigue à force d'attente en l'enceinte des murs des pavillons de la lune. Cette dernire avait attisé le désir sanglant d'un jeune étudiant,Kaname l'avait rappellé à l'odre en cet instant...Sa silhouette encore enfantine, était écroulé sur le sol, ses membres repliés sur elle mêm.? Son visage emprunt d'un sommeil paisible, ses cheveux retombant devant ses yeux pour dévoiler la chair tendre de son cou...Elle était bien imprudente comme autrefois...Et cette même nuit Kaname avait commit un acte en lequel il ne se reconnaissait pas. Un acte qu'il qualifirait lui même de cruel, pourtant il avait préféré reporter un telle éclosion de sentiments envers une autre personne...Pour ne pas la blesser, quelle ironie les plus doux sentiments en deviennent donc si redoutables? A présent, ils étaient encerclés d'un long manteau blanc glacé bien qu'encore fin, mais la domination glaciale aurait raison de la Nature. Il essayait tant bien que mal de veiller sur elle, tout en évitant toutes confrontations mais malgré cette force qui l'animait il se sentait faiblir face à elle. Pour lui, son absence s'encré en ses pensées distinctement, mais sa raison lui dictait de ne pas écouter les effluves de son âme. En tant que jeune homme affable, il avait tendance à laisser sa raison dicter son comportements, à agir comme il se devait,jusuq'à étouffer ce que lui même désirait...Bien que, quelques fois voir souvent, en ses actes, en ses gestes, en ce depoiement de protection envers Yuki il prenait le risque de dévoiler ce qu'abritait son coeur. Les chancelements de la jeune fille semblèrent ne pas se calmer, empoignant délicatement ses avant bras avant de les laisser glisser jusqu'à ses épaules il plongea de nouveau ses yeux en les siens..La jeune fille ignorait surement qu'elle allait tomber sur Kaname en parvenant jusque là...Peut être avait elle même l'intention de reprendre son souffle, mais seule? et dans un état de fatigue et de somnolence aussi prononcé?

"Tu devrais songer à t'assoir...A présent, tu peux te reposer un instant, tu ne risques plus rien..."

*En ma présence...*

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Mar 30 Oct - 20:57

Sa silhouette se découpait de la lumière tamisée du fanal derrière, et l’ombre de sa silhouette fine et grande s’étirait sur le pavé du jardin jusqu’à Yuki. Cette dernière ne bougeait plus, soudainement prise d’un étrange mélange d’embarras, de peur et de nervosité. Tout ça formant plus qu’un seul sentiment très fort, pétrifiant la jeune fille et la fit parcourir de tremblements. Voir ainsi son sempai la nuit, juste tout les deux, avait plus qu’un impact sur son état d’esprit. Elle était troublée juste par la simple présence du jeune homme, et encore plus lorsque sa voix grave s’éleva dans le silence, après. Quelle était cette sensation saisissante si brusque et bouleversante ? Oui, Yûki ne s’était jamais sentie à l’aise avec Kaname, mais cette fois, c’était particulier. Nerveusement, elle tripotait son écharpe, qu’elle tenait à présent entre ses deux mains. Quelques pétales tombèrent à nouveau, la rose était vraiment fichue… Mais cueillie le soir, en l’absence des rayons purs du soleil et privée de ses racines, il n’était pas surprenant que la fleur tienne à peine une heure. Les choses les plus belles sont souvent éphémères, qui ne restera que dans la mémoire de ceux qui ont vu cet instant si court. Le visage fin de l’adolescente commençait peu à peu à prendre une couleur blême, mais gardait, pour l’instant, son joli teint, légèrement hâlé.
Yûki leva doucement la tête, et remarqua que le jeune homme avait plongé son regard incandescent dans le sien, bruns et brillants d’espoirs. Elle fut étonnée par le regard perçant de son ami, ayant l’impression qu’il lisait en elle. Ses pensées, ses sentiments, sa douleur, mais pourtant et heureusement, il ne percevait pas la forte admiration que la jeune fille éprouvait envers lui, qui peut être, s’était transformé en un sentiment encore plus puissant. Enfin, il semblait ne pas s’en apercevoir… C’était difficile de le cerner, mystérieux et posé, Kaname sortait de l’ordinaire.

Yûki déglutit avec difficulté, les yeux dirigés à présent vers le coin gauche et vers le bas de son champ de vue. Du coin de l’œil, elle aperçut l’ombre du Vampire s’étirer encore, signe qu’il s’approchait dangereusement. L’adolescent inspira profondément, comme pour affronter un instant important de sa vie.
Tel pour dresser un mur entre eux, Yûki porta ses bras contre sa poitrine. Ses mains étaient entrecroisées, les doigts crispés sur le tissu de l’écharpe. Le Vampire enveloppa de son manteau la jeune fille, tremblante et silencieuse. Elle du avancer de quelques pas lorsqu’il tira sur le col, et furent ainsi très proches l’un et l’autre. Kaname lui souffla son inquiétude, puis laissa à la nature le silence. Une bourrasque se leva, et balaya le jardin et les quelques feuilles qui avaient réussies à survire jusque là. Les mèches brunes et effilées de la jeune Kurosu se soulevèrent légèrement, ainsi que les cheveux mi-longs de Kaname qui se dessinaient dans la faible lumière de la nuit. Quand le vent cessa, le Vampire effleura le front chaud de l’adolescente, pour remettre les mèches qui cachaient son visage pâle. Yûki ne fit aucun mouvement pour trahir sa nervosité, mais son regard fixait le col de la chemise de son ami, entrouverte. Elle n’osait pas lever les yeux vers ceux de Kaname, à un tel point. Au contact de la main douce du jeune homme, l’élève ferma les yeux, sans raison. Elle pouvait sentir le léger souffle de Kaname sur son front, dont sortait une brume par le froid de l’atmosphère. D’ailleurs, Yûki sentit des gouttes froides se déposer sur sa peau. Il neigeait…
Elle écouta les conseils de son ami, ou plutôt recommandations. Sa main glissa vers le cou de l’adolescente, mais la retira, changeant d’avis.

"..Dans ton état, tu aurais très bien pu t'éffondrer. Qui sait sur qui tu aurai pu tomber...Tu sais très bien qu'ils n'auraient pas hésiter un seul instant..."

"Je sais…"

Ce fut qu’un murmure, mais on percevait dans sa voix une once de regrets. Mais sa témérité, elle ne le regretta pas. Elle avait pu ainsi, rencontrer Kaname, qu’elle avait très peu aperçu ces derniers temps. Il était si attentif envers elle, si protecteur… Il lui avait permis d’éviter de rester dans la neige, baignée dans son propre sang, n’était-ce pas suffisant ? Yûki ne cessait de sentir faible face à lui, qui tant de fois, avait veillée sur elle. Que faire pour le remercier ? Encore une fois, elle fut confrontée au regard rouge du Vampire.

Kaname…-sempai… Merci…

Elle resta troublée encore un instant, baissa la tête puis acquiesça de la tête. Elle s’assit sur le banc recouvert de flocons blafards qui fondaient petit à petit. Yûki se souvint du jour de la Saint Valentin, où elle avait failli ne pas donner son paquet. Il l’avait accepté parmi les nombreux cadeaux qui lui étaient proposé, elle se demandait s’il l’avait bien ouvert… Même si elle n’avait pas eu le temps de faire elle-même le chocolat.

-Kaname-sempai, est-ce-que…
°Je pourrais un jour, te remercier assez ?°
-... Non, je voulais juste te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi... Cette nuit-là...

Hésitante, Yûki leva son regard vers Kaname, toujours l'air paisible et assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Sam 10 Nov - 16:39

Kaname prenait son temps pour regarder la jeune fille, car rare étaient les occasions qu'ils avaient de se voir...Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient plus retrouvés face à face, à vrai dire jusqu'à présent ils n'avaient échangé que des propos formels et n'avaient pu s'entrevoir que dans le cadre administratif de cette école. Les seules fois où Kaname s'était rendu dans le bureau du directeur, la jeune fille dormait paisiblement dans son lit, du moins y était elle...En parcourant les couloirs sombres et silencieux, dans l'éveil d'une nuit ébène et sereine, ses pas résonnant dans un bruit sourd en les longues allées qu'il traversait. Son souffle balayant dans un murmure la traversée des couloirs labyrinthiques couloirs de la day classe. Ses sens à l'affut, il pouvait ressentir les émanations, les émotions, les songes en leur épaisse brume vaporeuse de la jeune fille. Il pouvait éprouver la douce présence de Yuki non loin de lui, bien que cette sphère qui les séparait lui paraissait encore infranchissable...Lui reviendrait elle un jour?

Les nuits de Yuki semblaient agités par de sombres rêves, c'est ce qu'il perçu du moins en l'éclat noisette de ses yeux... Elle ne parlait plus, elle ne disait plus un mot pourtant Kaname percevait tant de paroles qui se perdaient en un silence qui s'était éprit d'eux. En cet instant, elle semblait si pensive et lointaine, elle avait ramené ses bras contre sont coeur croisés en croix, de la crainte? ...Cela refletait bien là, les gestes inconscient afin de se protéger. A chaque gestes, chaques souffle une barière invisible paraissait se dresser entre eux, les contraingnat à séloigner l'uin de l'autre pourtant le lien qui les unissait ne s'était pas rompu. Il semblait juste ébranler par tant de changement, comme si un goût amer d'inachevait, comme le sentiment frissonnant d'un manque naissant s'était emprunt tel une encre noire en le tissage fin mordoée de leur bien étrange relation.

Ses yeux ne se détournèrent pas un instant du visage fin de la jeune fille, le contact de sa main contre sa joue lui laissant l'emprunte d'une douce et agréable chaleur bien qu'elle soit le reflet dune fièvre bien avancé et qu'un inquiètude grandissante s'éprenait de lui...Soucieux que sa précieuse Yuki ne prenne pas soin d'elle comme elle se devait pourtant de le faire. Elle devait un peu songer à elle...Ses yeux s'étaient clos, son corps parcouru par de légers tremblements, le visage de Kaname était si proche de celui de Yuki qu'il pouvait presque être lui même secoué par les tremblements que dégager la jeune fille. Bien que son âme faiblissait, soin regard et son attitude ne changea pas, il demeura impassible face à elle. Elle ne bougea pas, même lorsque sa main descendit au creu de son cou pour se retirer aussitôt, songeant que osn geste devait être inconvenant surtout pour lui qui était un vampire. Il ne devait pas éveillé une fois encore cette passion qui dormait, cette passion qu'il ne pourrait peut être jamais exprimer de crainte que cela ne finisse en le sang , en la tristesse et la désolation la plus profonde.
Il glissa sa main dans celle de jeune fille pour l'inciter a s'assoir, celle ci demaura d'abord debout san bouger murmurant faiblement une réponse furtive, Kaname pouvait ressentir dans un long frisson l'épuisement de la jeune fille, fébrile, tremblante de tout ses membres bien qu'elle tenta de contrôler ses spasmes et de les cacher aux yeux duu vampire aux regard rubis.


Aussi insolente soit sa témérité, cela leur avait permis de se voir...n'est il pas? Mais est ce convenable? Pouvait il encore se permettre de la voir...Devait il donc laisser son coeur dicter ce qu'il désirait et étouffer sa raisons sous le poid des sentiments?
Un long sursure parvint jusqu'à lui du tréfond des pensées de la jeune fille. Elle y pensait encore...Lui non plus n'avait jamais oublié...Rien n'est plus douloureux que les abysses crueles et amers de l'oubli. Ses souvenirs qu'il avait d'elle était précieux, cette nuit là c'était son intuition qui l'avait poussé à agir. sa grande bonté avait guidé ses gestes pour protéger cette petit fille fragile aux grands yeux si tristes et perdus. Mais il n'avait pas songé que cette rencontre serait synonyme d'un début et non d'un fin.


Ses yeux se plongèrant encore en ceux de la jeune fille...

"Kaname…-sempai… Merci"

Il eu un léger sourire, avant qu'un silence ne s'engouffre en le parc et n'envahisse les cieux. Un souffle vagabond parcourant la vaste étendue, carressant leur visage, ébourriffant délictament les méches lisses de leur cheveux. Elle finit par céder et s'assoir sur le banc, Kaname prit place à ss côtés dissipant cette proximité en prenant place prét d'elle...Si proche, qu'il percevait les tremblement contre son bras droit.

"-Kaname-sempai, est-ce-que…"

Même si seul le silence s'ensuivait entre eux, ses yeux perçèrent au travers des pensées de la jeune fille...

"-... Non, je voulais juste te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi... Cette nuit-là..."

" ..Ni pense plus Yuki...C''est si loin à présent..."

A ces mots là, bien que son visage demeura de glace, ses yeux s'iluminèrent d'une lueur mélancolique..

"Tu n'as pas a me remercier...Et puis c'est moi qui te remercie..."

Il se laissa entrainer par le regard de la jeune fille, ne scillant pas un instant profitant de cette douce éphémérité semblable à une étreinte pour se fondre en les yeux de Yuki...En effet, la remercié pour lui avoir apporter cette chaleur, ses sourires. Etrangement,il songea à cette nuit où elle souffrait d'une forte fièvre, il était reste toute la nuit à tenir sa petit main au creux de la sienne. Ecoutant les battements de son coeur, silencieux à chacun de ses souffles, etraignant sa main plus fortement quand ses songes semblait empourprées d'une violence effrayante. Il avait ressentit la chaleur de la jeune fille gagner ses veines et son corps peu à peu, glissant sur sa peau telles les plumes de magnifiques ailes immaculés. Le seul regret poignant qui le saisit, fut le levé du soleil qui se prononçait sur un ton sanglant à l'horizon, forcé de quitter le chevet de Yuki...C'était ainsi, si sévissait sous l'astre de la nuit, elle était nait sous l'astre d'un soleil éclatant comme chacun de ses gestes...Il laissa glissa sa main sur son épaule pour la ramener contre lui, parcourant son bras jusqu'à saisir sa main. Tentant de calmer les grelottements de Yuki.

"Tu trembles...Tu es sure que ça va aller...?Tâches de te reposer demain et de prendre soin de dormir un peu...Pour une fois, songes à toi Yuki..."

Il fut hésitant un instant, car il désirait vraiment la garder prêt de lui en l'étreinte de cette nuit, celle qui lui offrait en cet instant. Ses lèvres ellfeurant ses cheveux .Mais devait il faire entendre ce qu'il voulait alors que la jeune fille était envahit par la fatigue...?

"Peut être devais tu rentrer et te reposer...non?...Je ne veux pas te faire défaut et te retenir si c'est ce que tu souhaites...Si tu ne te sens pas rassurée..."

Ses paroles lui laissérent un goût acide. Il voulait tant la garder auprès de lui .C'était peut être égoiste de demander autant...Pourtant...
Mais advint par la suite, sans qu'il ai pu saisir les ailes fragiles papillonantes de leur passé, une resonnance
"Non quand je suis avec toi maître Kaname, je n'ai plus peur..." "Je ressens la même chose"..

...Mais à présent, c'était différent non? Peut être avait elle une certaine crainte vis à vis de lui...Pourtant au fond de lui, il espérait la garder auprès de lui encore quelques instant avant qu'elle ne regagne son pavillon.

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Dim 11 Nov - 18:19

Elle ne se détacha pas du regard rouge de son maitre, comme si elle n’en sera jamais lassée. Il semblait lire en elle, ses yeux brillaient et emplis bienveillance. Pourquoi se préoccuper tant d’une jeune fille à l’existence banale ? Même si l’adolescente ignorait l’affection particulière qu’éprouvait le Vampire envers elle, Yûki discernait toute son inquiétude et sa bonté, toute la gentillesse et la délicatesse qu’il en faisait preuve. Les différents êtres de la Night class s’agenouillaient devant son simple passage, obéissaient sans hésitation aux ordres de Kaname, respectueux et loyaux envers lui. Alors pour cet être pur prêtait-il autant d’attention à une Humaine ? Cette question avait déjà été posée à la jeune étudiante. On lui jetait des regards enviés, dédaigneux et méfiants, signe quelle ne méritait pas sa place dans le cœur de leur maitre. Ce dernier l’avait sauvée des griffes d’un Vampire inconnu, et Yûki s’était engagée à lui montrer tout le respect qu’elle lui devait. C’est tout ce qu’elle pouvait lui offrir, pour l’instant. Ce qu’elle n’arrivait pas à comprendre, c’était, comme dit tout à l’heure, pourquoi ce jeune homme s’occupait de sa santé. La jeune Kurosu n’avait strictement rien fait pour lui, et celui-ci veillait toujours à ses gestes. Voilà ce qu’il le différenciait des autres : il est différent. C’est un Vampire certes, donc infiniment opposé à elle, mais différent. Pendant longtemps, Yûki s’était obligée à s’interdire le sentiments qu’elle ressentait, considérant que ça lui était inaccessible, même défendus, à se convaincre que son ami était bel et bien un Vampire, être aux airs Humains mais aux instincts sanguinaires. Elle n’y arrivait pas.

Comment Kaname réussissait à garder un visage si détendu ? Tout simplement qu’il n’était pas aussi agité par la simple présence d’un personne.
Aux paroles de la jeune fille, le Vampire eut un léger sourire, expliquant que cette histoire devait être oubliée. Elle datait de dix longues années, et pendant tout ce temps, en plus de l’avoir protégée, le jeune homme eut la gentillesse de se charger de son éducation. L’adolescente se souvint du jour où elle avait découvert ses crocs acérés, elle avait eu peur, mais le lendemain ce fut tout oublié… Elle s’accrochait au long manteau noir de son maitre, lui faisant des sourires reconnaissants.

" Et puis c'est moi qui te remercie..."

Pourquoi ? Les fins sourcils de Yûki se froncèrent. Pas comme si elle était en colère, au contraire, ils montraient toute l’incompréhension de la jeune fille. Elle avait envie de répliquer, de demander pourquoi tant de gentillesse. Ceci devenait presque agaçant : pendant que lui s’occupait de sa " protégée ", cette dernière restait les bras croisés, telle une petite princesse. Elle aurait tant voulu lui apporter quelque chose ! Le regard brun de l’étudiante se baissa, toujours gênée. Il s’inquiétait toujours pour elle, peut être qu’il fallait vraiment qu’elle aille se reposer… A présent, ce qui retenait la jeune étudiante, ce n’était plus la ronde qu’elle devait finir pour surveiller l’ordre de l’Académie, mais plutôt, le jeune homme assit à côté d’elle, la personne qu’elle admire le plus… Yûki hésita. Ses membres semblaient engourdis, paralysés. Elle remit en place les mèches qui tombaient sur ses yeux et leva la tête vers le ciel sombre et parfaitement dégagé. Il en tombait des légers flocons de neige, blêmes et ternes. Certains étaient portés par le vent, se déplaçant doucement au gré des bourrasques. Il faisait de plus en plus froid, on apercevait clairement la brume qui se dégageait de l’haleine des deux étudiants. Ils restaient silencieux et avaient arrêté de s’observer mutuellement de regards affables. Les joues de la jeune fille prenaient une couleur pourpre, elle était dévorée par les sentiments qui faisaient battre frénétiquement son cœur.
Le Vampire lui proposa de voix posée de retourner aux dortoirs, ayant déjà remarqué l’état fiévreux de sa camarade. L’adolescente posa son regard sur son interlocuteur, ses traits étaient parfaitement détendus. Elle laissa échapper un sourire sincère et affectueux :

- Je me sens bien auprès de toi, et je ne peux pas te voir souvent… J’aimerais rester encore un peu…

Elle ne pouvait l’apercevoir que lors des changements de classes, mais la foule empêchait des retrouvailles plus longues. Puisqu’ils avaient du temps, autant rester un peu plus longtemps. Yûki sentit son sang remonter dans ses joues, déjà roses. Elle se rendit compte que le problème n’était peut être pas sa fatigue. Elle écarquilla les yeux, et reprit :

- Désolée, tu as peut être des choses à faire !

La jeune fille se leva, mais ses jambes faibles la fit osciller, puis chuter sur le sol couvert de verglas. Elle tenta vainement de se relever, honteuse d’être tombée aux pieds de son maitre. Si faible… Ses mots passèrent sans cesse dans les pensées de l’adolescente. Elle devait paraitre empotée aux yeux du jeune homme. Yûki parvint à se tenir sur ses deux jambes, elle prit les deux mains de Kaname pour lui faire signe de se lever. Elle sourit en plissant les yeux, la fatigue ne semblait pas l'atteindre mentalement.

- Faisons le peu de route ensembles au moins !
Revenir en haut Aller en bas
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Jeu 15 Nov - 19:19

Comme tout instant agréable et unique par l’éclat de sin étincelle il est éphémère. Pendant le court instant que dura cette douce étreinte, il fut envahit par cette chaleur troublante et par la vie qui parcourait le corps et les veines de la jeune Kurosu. Il s’était laissé un instant au cœur de cette brève éternité, abandonné en la fragrance sucré de sa peau tendre. Mais Kaname se devait de songer à elle avant de se consacrer et de se laisser éprendre par ses sentiments. Il ne devait pas agir ainsi, sa raison devait primer et il se devait d’agir ainsi, comme il avait toujours suivit les directives de sa vie…En évitant de franchir ses limites immatérielles qui se dressait devant lui. Son vécu devait il donc être dicté uniquement par ses devoirs et ses obligations et non par ses aspirations ? Serait-il donc éternellement prisonnier ? Non seulement, il était un être sous la dominance d’une vie abolit mais les seules sensations qui pouvait raviver cette flamme éteintes. Enveloppé en la fumée vaporeuse de ses souvenirs brisés passés emportés aux grés du vent sans qu’il puisse les retenir.

«Je me sens bien auprès de toi, et je ne peux pas te voir souvent… J’aimerais rester encore un peu»

Ce souhaite se joignait au sien…Pendant un instant, il eu l’illusion que le temps s’était suspendu dans leur passé commun. Mais un mirage demeure impalpable et ne peut jamais être saisit au creux de nos mains. Les humains certes passent leur vie sans saisir le réel sens de ce mot, passant d’une joie insouciante à une souffrance sombre et cruelle…Mais les vampires trépassent en une longue éternité à ressentir ces biens sombres et destructrices émanations. Ce doux songe nous échappe inlassablement, le cour d’eau cristallin et limpide filant entre nos doits pour rejoindre les profondeurs de l’océan. Kaname relâcha sa main bien que le cœur ne fut pas celui qui l’incita à poursuivre cet acte… Ses tremblements relevaient aussi de la crainte, et malgré leurs étreintes douloureuses, ils ne pourraient jamais s’unir. Jamais un baiser sanglant ne scellerait leur lien, cette seule pensée cruelle rongeait sa chair et son cœur…Jamais il ne commettrait une telle abomination, jamais ses canines ne pénétrerait la peau de la jeune fille. Et jamais ses lèvres n’effleureraient les siennes. Seule peut être, cette dernière évocations cause un certain regret en lui…Mais son cœur lui insufflait que quelque chose d’aussi futile ne pouvait en aucun cas être symbolique de ses émotions, c’était plus profond et fort que cela. L’attitude de Yuki l’avait surprit, c’était inhabituel qu’il se laissa entraîner à s’exprimer ainsi, à dévoiler ses mots qu’elle se garderait bien de déclamer depuis…depuis quelques années…Depuis cette maudite nuit ? Alors que le sommeil de la jeune fille l’avait entraine à sombrer en les escaliers du pavillon des vampires, Kaname par prudence l’avait étendue en ses appartements couvertes de son par-dessus…Mais cette même nuit les pulsations de son cœur étaient bien trop forte, du à une passion qui aurait était fatale à l’humanité de celle-ci. Si bien qu’il l’avait reporté sur Ruka, cette dernière reposant inconsciente en ses bras effondré par tant de perte de sang, sang qui rougissait les lèvres du vampire…cette nuit là, elle avait fuit. Enfant, elle avait d’abord était effrayé par ses canines, avant que leur entente ne se resserrent, mais cette nuit là sa conscience s’était elle éveillé….à ce qu’il était réellement ? Il avait comblé les hurlements de son cœur à une œuvre sanglante et tragique.

- Désolée, tu as peut être des choses à faire !

Le déranger?…Jamais un tel ressentiment ne persistait en lui, jamais il n’avait ressentit cela…Il pensait à elle avant tout… Il avait ressentit la jeune fille le frôler une dernière fois, avant qu’elle ne se relève vivement pour s’écrouler sur le sol en un anéantissement. Sa fatigue et son trouble étant la cause d’un telle chute…Ses reflexes n’étaient pas ce qu’il lui faisait défaut, car son statut de vampire supérieur lui offrait un pouvoir bien particulier tout comme une force et une rapidité époustouflante. Il était bien trop éprit par son état actuel, et puis la saisir de nouveau contre lui alors qu’elle-même semblait le fuir aurait sûrement été une erreur de sa part…Elle se releva d’elle-même la tête baissé, encore tremblante et chancelante avant qu’elle ne se penche vers lui pour glisser ses mains dans les siennes…

Faisons le peu de route ensembles au moins !
Il leva ses yeux rubis vers elle pour les plonger avec les siens…Même si elle tentait de la cacher et de s’en convaincre même moralement elle semblait aussi chancelante que l’était sa silhouette en cet instant. Il étreignit lui aussi ses mains avant de se relever, son corps contre le sien. Il glissa sa main sur son menton pour lui relevait la tête délicatement…

" C’est à toi que je songe avant tout….Avec ce froid ce n’est pas prudent…Si a ne tenait quà moi… "

*Je te garderais auprés de moi…Si ce n’est que pour toi, mon temps t’es entièrement consacré*

Faible? Elle ne l’était pas, bien au contrainte il y vait beaucoup de force rien qu’en son regard, mais cela n’exclue pas les moments d’abandon ou nos ailes ne nous portent plus. Il resta ainsi un moment avant de lui faire un sourire pourtant encore figé en harmonie avec cette neige qui tombait au dessus d’eux…

"Avec plaisir…Mais je te prie pas d’imprudence, je ‘en voudrais si tu te blessais… "

Il la saisit contre lui, afin de porter à la jeune fille un soutient pour que ses forces ne lui fasse pas défaut en cet instant…Son bras entrelaçant le sien pour qu’elle puisse un peu reposer ses pas sur les siens.

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kurosu
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Académie Cross avec Zero ou Kaname
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Sam 1 Mar - 1:01

Bien que fatiguée et fébrile Yûki par la simple présence du vampire auprès d'elle aurait pu rester éveillé la nuit entière juste pour pouvoir passer du temps avec lui. Elle aimait passer quelques moments seule avec lui, moments qui malheureusement étaient toujours trop courts et trop peu nombreux, Elle aurait put penser qu'en étant ici à l'Académie Cross, dans le même endroit que lui elle l'aurait vu plus souvent et c'était le cas, elle le voyait au moins une fois par jour au changement de classe mais c'était tellement court, fugace et formel. Son rôle de chargée de discipline n'avait rien arrangé, ça ne l'ai avait pas rapprocher loin de là, Yûki devait toujours faire attention à tous et à tout le monde, parfois elle aurait aimé être comme les autres mais en même temps elle ne le désirait pas. Pendant le court instant où elle c'était retrouvé dans les bras de Kaname elle avait eut l'impression d'être redevenue la petite fille qu'il venait voir tous les ans pour son anniversaire et elle en avait était tellement heureuse qu'elle en avait rougit jusqu'aux oreilles mais cela ne c'était sûrment pas vu puisque qu'à cause de son état elle était déjà assez rouge.

" C’est à toi que je songe avant tout….Avec ce froid ce n’est pas prudent…Si ça ne tenait qu'à moi… "

Yûki leva ses grands yeux vers le vampire, se posant silencieusement une question: Si ça ne tenait qu'à lui quoi? Qu'avait-il bien voulut dire par là? Qu'aurait-il fait? En tous cas qi ça ne tenait qu'à Yûki elle resterait toujours près de lui mais c'était impossible et elle le savait, il est un vampire et elle non, de plus jamais, non jamais Zero ne l'aurait laissé passer tous son temps avec lui, il supporte déjà tellement mal quant elle ne fait que le regarder alors rester toujours avec lui... Et puis Kaname est immortelle en plus c'est un vampire de très haut rang, un sang pure. Parfois elle se demande pourquoi il l'a sauvé pourquoi il s'occupe d'elle ainsi même si ça l'a rend très heureuse et après tout être déjà dans cette situation c'est peut-être pas si mal que ça, c'est pas tout le monde qui à cette chance, la chance d'avoir un peu d'attention de maître Kaname, combien donnerait n'importe quoi pour être à sa place? Beaucoup ça c'est sur. Mais être à la fois si proche et si éloigner de cette homme lui faisait mal, elle pouvait le toucher, lui parler, être près de lui, mais en même temps les choses les plus importantes lui échappaient, elle ne savait rien de lui alors que lui sait tout d'elle,il l'a connait depuis qu'elle est née, car elle est née ce jour où il l'a sauvé sa vie même pour elle commence cette nuit là. Il a vu grandi la petite fille qu'elle était et qui est devenue la jeune adolescente qu'elle est aujourd'hui mais elle, elle ne l'a pas vu grandir lui, lui est toujours resté le même et qui est toujours aussi mystérieux pour elle. Rien que de penser à cela son coeur se serre, pourquoi ne lui raconte-t-il rien sur lui? Elle est obligé de tout découvrir d'elle même et parfois ça l'a rend completement idiote, comme cette fois où elle a apprit que Kaname était un sang pure, elle n'était même pas au courant, même ça elle l'ignorait alors que c'est la base même de la personne de Kaname et elle était honteuse de ne même pas savoir ça, de ne c'être jamais demandé pourquoi tous les autres Vampires on autant e respect pour lui pourquoi il lui obéïssent aveuglement comme il le font? Une fois pourtant elle avait tentait de se rapprocher de Kaname un peu plus mais il n'était pas là où elle était aller, cette nuit où elle l'avait attendue assisse sur les marche du pavillon où il logait avant de s'installer avec les autres au pavillon de la lune, c'est d'ailleur cette nuit là qu'elle avait vu pour le première fois les autres Vampires qui partageaient la vie de Kaname, cette nuit là, c'est le moment où elle prit pleinement conscience de la nature Vampirique de son sauveur et elle c'est enfuit lachement comme poignardait par ce qu'elle venait de voir.

"Avec plaisir…Mais je te prie pas d’imprudence, je m‘en voudrais si tu te blessais… "

A ces mots le coeur de la jeune fille s'envolla, elle allait pouvoirs passer un peu plus de temps avec lui c'était vraiment, comment expliquer celà? Il n'y avait pas de mots assez fort pour cela, c'était tout simplement merveilleux elle lui aurait sauté au coup si elle ne c'était pas retenue, mais elle c'était retenue justement, elle avait simplement prit les mains de Kaname dans les siennes. Puis elle se détourna quelque instantsgénée, mais après tout pourquoi l'être ils n'étaient que tous les deux comme avant, comme la foi où elle était allait à sa rencontre en ville touteseule alors qu'elle avait peur juste pour le voir plus vite. Cette fois c'était pour rester plus longtemps avec lui. Finalement de nouveau souriante elle se tourna de nouveau vers lui et sans avant qu'elle n'est fait un geste de plus Kaname la prit contre lui pour la soutenir et éviter qu'elle ne chute à nouveau, une nouvelle fois proche et lointain.

Elle leva une nouvelle fois ses grands yeux vers les siens rouges comme le sang, mais un rouge qu'elle aimait. Finalement voulant profiter au maximum des instants à ces côtés elle glissa ses doigts entre ceux du vampire, il avait de longs doigts fins. Un insants Yûki ferma les yeux au contacte des doigts de Kaname elle aurait voulut ne jamais le lâcher, jamais...

_Je ne serais pas blessée si nous marchons tous les deux ensembles et si tu me raccompagne!

*Même si je n'ai pas envie de rentrer...*


Non en effet en fait ce n'est pas qu'elle n'avait pas envie de rentrer c'est qu'elle n'avait pas envie de le quitter les instants passés avec lui sont trop rare pour qu'elle veuille les écourter, mais la de tous façons il ne l'a laisserais pas rester dehors bien longtemps, il menacerait même de partir si elle refusait de l'écouter comme l'autre fois qu'elle fût malade il y a plusieures années déjà, mais le résultat là encore serait le même il partira quoi qu'elle fasse et quoi qu'elle disse.

_Ca me rappelle plein de souvenirs d'être là avec toi, je suis contente qu'on se soit croisé ce soir!

La jeune fille avançait portée par les pas de Kaname qui avançait en l'a tenant fermemant et délicatement contre lui. Elle était si proche qu'elle sentait son parfum, ce laissant aller sans pour autant s'endormir elle dépossa sa tête contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-knight.bbgraph.com
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Lun 3 Mar - 16:56

La jeune Kurosu avait planté ses yeux en eux rubis du vampire, avant de glisser timidement ses mains dans les siennes. Ce seul contact, le fit sourire intérieurement, il ne pur retenir le souhait de savourer cet instant. Peut être d’un point de vue extérieur, cela semblait être un geste banal et sans aucune valeur…Mais pour lui, il était un de ces moments éphémère que l’on tentait de rattraper, mais qui voguait sur les eaux troubles d’une existence pour devenir un lointain souvenir, incarnation d’un infime douceur. Ses mains étaient douces, fines, petites, et si froides. Fort heureusement, elle regagnerait bientôt la chaleur ambiante du Pavillon de la Day Class…Même si lui, il ne voulait pas la laisser repartir si vite…Elle lui échappait à chaque instants, tout comme Zero Kiryuu veillait à l’éloigner de lui…Mais Kaname, souhaitait peut être égoïstement qu’elle lui revienne. Peut être ne s’en rendait elle pas compte, mais elle le fuyait, et cette fuite le vampire la ressentait douloureusement. Pourtant, quelques fois encore le passé semblait refaire surface et les unir. Mais cela ne durait jamais longtemps ! Avec cette glace qui parait sa peau, Kaname ne pouvait pas lui apportait une chaleur qu’il aurait souhaité lui transmettre pour ainsi faire cesser les tremblements.

Yuki se détourna de lui un instant, s’il avait osé il aurait saisit son visage pour lui demander de ne pas se détourner de lui et de ne pas ainsi lui voiler son visage…Mais il ne pouvait décemment pas s’exprimer aussi librement, certes souvent les papillotements de ces expressions explosaient au jour véritable d’eux-mêmes…Mais, il ne devait pas faiblir et bien moins encore imposer ses pensées, si bien que s’il pouvait les retenir il le ferait pour la jeune fille. Elle semblait si troublé, confuse…Mais y avait il encore de la peur, de la crainte ? On ne pouvait le nier non ? Après tout, il était un vampire et elle était une humaine…

Yûki retrouva cette lueur soudaine que Kaname lui connaissait bien là, son sourire…Ce sourire qu’il souhaitait tant connaître et voir se dessiner sur son visage maintes fois…Sans autre forme de procès, il l’avait saisit contre lui, avant que leur marche de débute au seuil de ce banc. Elle était demeuré bien silencieuse, se laissant presque guidé par les gestes protecteurs du maître vampirique. A une telle proximité frissonnante et pourtant à la fois si douce, il pu ressentir l’effondrement naissant mais aussi une certaine hésitation dans son regard


_Je ne serais pas blessée si nous marchons tous les deux ensembles et si tu me raccompagne!

Kaname regarda la jeune fille, un sourire discret naissant sur ses lèvres…cela lui rappelait des paroles qu’elle avait formulé étant enfant… C’est étrange comme les souvenirs du passé apparaissaient de nouveau avec autant d’intensité, à la différence qu’elle n’était plus une enfant. Maître Kuran ne la percevait plus ainsi, il n’allait pas nié q’il avait dès les premiers instants ressentit une tendresse profonde envers cette enfant si attendrissante…Il se souvenait encore distinctement de la première fois que sa voix claire s’était fait entendre pour prononcer son nom. Ce nom qui paraissait si différent évoqué par une voix aussi douce, alors que son visage se faisait rougissant et son sourire évoquait une joie inexplicable…Ce sourire, il ne l’avait pas imaginé…Les années avancés et ses sentiments eux se mouvaient en une intonation plus forte, plus profonde bien plus insaisissable. Maintes fois, ses mains avaient effleuré ses joues dans une caresse, maintes fois il avait pu ressentir ses battements de cœur et laisser son humanité l’envahir corps et âme…Mais à présent, le regard qu’il posait sur elle était différent, mais il regrettait que les choses soient devenus si formelles et distantes. Bien qu’il ne démordit pas de sa promesse de la protéger encore. Ses pas semblèrent ralentirent un instant, elle était encore donc capricieuse ? Comme dans son enfance ? Il ne pu retenir un petit sourire bien qu’étant encore teinté de mélancolie, car cela lui rappela que le soleil ardant une fois éveiller la séparer de lui. Roi soleil inépuisable, au règne intarissable, bourreau des tes ténébreux…Il était forcé à chaque fois de se retirer avant que sa majesté ne s’éveille pour étendre toute la cruauté de sa puissance. Quand à l’amante délicate qu’est la nuit bercé d’étoile et de cette ronde lune éblouissante, elle chassait l’être qu’il désirait pourtant saisir…

Comment pouvait il penser cela, c’était inadmissible ! Il pouvait bien la protéger…Mais il ne pouvait pas se permettre un acte qui allait au-delà !

_Ca me rappelle plein de souvenirs d'être là avec toi, je suis contente qu'on se soit croisé ce soir!

Kaname fut surprit paroles paroles de la jeune fille, il était devenue chose rare qu’elle s’exprime aussi librement avec lui, sans se cacher sans reculer ou bien sans se contenir pour ne pas se dévoiler.

"…C’est un plaisir que je partage Yuki…Quand à nos souvenirs, jamais ils ne m’échapperont...Ils sont précieux, car ils se rattachent à ta personne… "

Il avait dit cela avec un ton calme et doux, son visage ne se départissait pas de leur expression posé et lointaine…le regard fixé droit vers le chemin qu’il traversait, avant qu’il ne le plonge brusquement en ceux de la jeune fille. Sans qu’il s’en rendre compte, leur course était bien plus lente qu’elle n’aurait du l’être, bien qu’ils progressaient inévitablement vers leur séparation …Du moins pour ce soir !

"Par contre, veilles à prendre soin de toi et pas d’imprudence ni de surmenage…Sinon, je vais devoir te surveiller comme autrefois ! "

Son ton était devenu bien plus doux, tout comme ce sourire pourtant encore abstrait sur les traits de son visage au tant diaphane. Son regard en coin posé sur la jeune fille, alors qu’il laissa glisser sa main le long de son épaule avant qu’elle ne se glisse vers sa taille. Ce geste avait certes était semblable à une caresse, mais ainsi cela lui permettrait une prise plus ferme pour éviter tout assoupissement soudain de sa part en proie à la fatigue

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kurosu
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Académie Cross avec Zero ou Kaname
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Ven 7 Mar - 16:02

Tandit qu'ils marchaient tous les deux côte à côte Yûki gardait la main de Kaname dans la sienne elle ne voulait pas rentrer, pourquoi ne pouvaient-ils par être plus souvent ensemble? En fait la réponse à cette question elle ne l'a connaissait que trop bien: Ils n'appartiennent pas au même monde malheureusement pour elle et peut être aussi pour lui mais ça elle ne le savait pas, elle ne savait pas s'il voulait rester avec elle ou non, même si parfois elle avait l'impression que oui, sinon pourquoi venait-il la voir tous les ans pour son anniversaire? Pourquoi prenait-il soin d'elle comme il le faisait s'il ne tenait pas à elle? Mais même avec cela Yûki ne pouvait pas ne pas douter car en même temps il ne restait jamais bien longtemps et ne se livré jamais à elle pas même un tout petit peu, et il s'éloignait toujours d'elle alors que parfois elle voulait qu'il reste, comme cette nuit où elle avait était malade, un peu comme cette même nuit actuellement, elle allait encore devoir aller se coucher en sachant très bien qu'il ne serait plus là quand elle ouvrirait les yeux le lendemain. Comme la vie et souvent si injuste cette homme qu'elle respecte et admire tant ne fait pas partit de son monde et n'en ferait jamais partie portant elle ne pouvait empêcher d'être attirer par lui comme par un aiment. Et Zero, Zero qui lui répété à longueur de temps de s'éloigner de Kaname, il l'a faisait culpabilisé sur ses sentiments envers le vampire, mais on ne contrôle pas ses sentiments.

Toujours légèrement confuse de sa maladresse et de sa prise d'innitiative Yûki leva les yeux vers le visage de Kaname, visage à la peau si blanche. Le visage du vampire qui jamais ne montrait de faiblesse dans son attitude, même si parfois il souriait sincèrement à la chargée de discipline. Peut être parfois Yûki y décelait autre chose mais c'était tellement rapide qu'elle se demandait si elle ne rêvait pas et si ce n'était pas simplement le fruit de son imagination débordante. Elle se rendait compte en le regardant que bien que ce soit un vampire et bien qu'elle le sache elle ne se sentait pas en danger avec lui bien au contraire, elle était en sécurité. Bien sur la première fois quand elle avait découvert qu'il était un vampire après qu'il l'eut sauver elle avait était effrayer et elle avait eut peur de lui mais maintenant elle n'avait plus vraiment peur de lui, il petit peu parfois, mais était-ce vraiment de la peur ou autre chose?

Yûki sentait toujours contre elle la prise ferme et tendre en même temps de Kaname elle avancé à ses côté le laissant la dirigeait de peur d'accèlérer le pas qui les menait lantement mais surment jusqu'au pavillon du soleil. Et les porte de ce pavillon qui sonneraient le glas de leur séparation à tous les deux, qui sait alors quant ils se reverront tout deux, ils devront alors encore attendre bien longtemps sans doute. Ce n'était plus comme quand elle était petite ou même si il ne venait pas souvent au moins elle savait quand il venait là elle ne savait pas malheuresement.

Yûki qui avait toujours le visage levé vers celui du vampire comme pour ne pas oublier son visage vit un leger sourir se dessiner sur ses lèvre, elle sourir qu'elle avait rarement l'occassion de voir, mais un sourir qu'elle aimait tant voir sur le doux visage de Kaname c'était comme si le voir sourir les rapprochait un peu l'un de l'autre, en tout cas c'était comme ça qu'elle le voyait. En temps normale quand elle le voit en compagnie des autres vampires jamais il ne sourir ainsi et alors quand il le fait de cette façon rien que pour elle elle a comme l'impression que même sans parler vraiment il lui dévoile un peu de lui même si elle ne le comprends pas, même si ce n'est qu'une impression. Soudain Yûki se demand l'heure qu'il est, elle jette un regard à la lune dans le ciel étoillé de la nuit, elle est encore haute dans le ciel donc le soleil ne se léverait pas encore tout de suite, elle allait pouvoir rester encore avec le vampire... Un peu, un tout petit peu mais c'était dajà mieux que rien du tout, mieux plutôt que le fait qu'il parte brusquement à cause de l'apparition du soleil qui allait les empêcher de se voir plus longtemps. La mains de la jeune fille serra un peu plus fort celle du sang pure et elle se mordit la lèvre inférieur elle commençait à reconnaittre l'endroit où ils étaient et elle savaiut qu'ils n'étaient plus bien loin du pavillon du soleil, donc plus bien loin de leur prochaine séparation, rien qu'à cette idée Yûki étaiut triste. Et elle pensa qu'elle était toujours aussi capricieuse qu'autre fois, toujours à vouloir qu'il soit près d'elle, à n'en faire qu'à sa tête et à être égoïste. Zero lui fesait souvent sentir cela même si elle n'y faisait pas vraiment attention, vu qu'ils ne font tout le temps que se chamailler sans arrêt, alors quand il fait ça, à chaque fois elle prends ça comme une nouvelle chamaillerie alors que peut être en fait c'est vrai qu'elle a une part d'égoïsme en elle, comme tout le monde.

Mais quand elle est près de lui elle ne peu s'en empêcher, s'empêcher de vouloir y rester. De vouloir qu'il l'a protége comme il l'a fait la première fois qu'elle l'a rencontré. Peut être que c'est pour ça qu'elle n'a pas peur d'aller dans le pavillon de la lune parce qu'il veille sur elle.

Yûki s'avait que les paroles qu'elle disait ce soir ou pluôt cette nuit elle n'avait pas l'habitude de les prononcer, mais si elle ne les lui disait pas maintenant elle ne les lui dirait jamais et puis de toutes manière ce n'était que de simple paroles rien de bien important pour lui qui dans quelques dizaine d'années n'aura pas changer et les auras oublié.

"…C’est un plaisir que je partage Yuki…Quand à nos souvenirs, jamais ils ne m’échapperont...Ils sont précieux, car ils se rattachent à ta personne… "

Quoi que les paroles du vampire lui sérèrent le coeur comme dans un étaut, il avait toujours les mêmes expression sur le visage, avec toujours la même voix mais entendre ses paroles... Alors les souvenirs qu'ils avaient en commun était aussi précieux pour lui que pour elle? Elle n'osait y croirecomme si y croire briserait ce qu'elle venait d'entendre. Elle remarqua alors qu'il avancé au ralentit n'avançant que très lentement comme ralentissant les temps qui bientôt allait les séparer.

_A moi aussi ces souvenirs sont précieux car nous ne nous voyons pas assez souvent maitre Kaname!

"Par contre, veilles à prendre soin de toi et pas d’imprudence ni de surmenage…Sinon, je vais devoir te surveiller comme autrefois ! "

Sa dernière phrase fit sourir la jeune fille, sourtout que le ton de sa vois et son sourir c'était fait plus doux encore que quelques instants auparavent, elle se croyait presque en rêve mais elle savait qu'elle ne rêvait pas. Elle eut un léger frisson en sentant la main du vampire glisser le long de son épaule pour la sessir plus fermement mais toujours en douceur par la taille, ce simple geste troubla de nouveau la chargée de discipline qui un instant cru bien que ses jambe allait se dérober sous elle tellement la surprise avait était grande.

_Si seulement c'était possible... Mais tu ne peux plus me surveiller cmme avant, sinon je ferais pleins d'imprudence pour que tu me surveille comme avant!

La jeune fille essayait tant bien que mal de cacher son trouble derrière un sourir sans savoir vraiment s'il allait se laisser prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-knight.bbgraph.com
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Sam 15 Mar - 21:17

_A moi aussi ces souvenirs sont précieux car nous ne nous voyons pas assez souvent maitre Kaname!

Ses souvenirs avec lui étaient précieux...? Comment se faisait il que cette nuit là elle s'abandonnait autant à des mots tels quels? Se pourrait il que le passé la rattraper, se pourrait il que la chargée de discipline si formelle se dévoile un peu. Qu'elle cesse ce mutisme qui avant jamais n'avait existé entre eux? Pas qu'il trouva cela désagréable loin de là, mais c'était plaisement surprenant. Car habituellement, elle mettait des distances entre eux allant même jusqu'à éloigner ses pas des siens. En effet...Il ne se voyait pas assez souvent, les souvenirs c'est une chose certes mais ne garder que la marque passé sans pouvoir construire ce présent qui nous échappe...Ce n'était pas chose à faire. Il est vrai qu' y penser était la preuve que tout ceci n'avait pas était un songe, que leurs âmes étaient bel et bien liés..Mais Kaname lui, désirait que ses souvenirs s'enrichissent encore avec d'autres qui surviendraient.

Il put contempler ce sourire qu'il avait mainte fois caresser se dessiner sur ses lèvres, bien que ses doigts désiraient s'en saisir délicatement il n'en fit rien se contentant d'imprégner son esprit de cette empreinte délicate. Elle trembla au contact de son étreinte plus étroite, pourtant il ne s'en défit pas, resserrant encore leur proximité...Pour sentir son cœur émettre des bonds incontrôlables, pour ressentir sa fragrance, sa présence...Pour une fois elle lui revenait peut être. Etait ce égoïste de penser cela?


_Si seulement c'était possible... Mais tu ne peux plus me surveiller comme avant, sinon je ferais pleins d'imprudence pour que tu me surveille comme avant!

Malgré ce sourire, il put déceler un certain trouble chez la jeune fille...Il ne savait que répondre face à ses paroles sincères et dites sans retenues, si soudainement. Comme si elles avaient échappé à la jeune Kurosu. Il eu un léger sourire, teinté d'un rire...


"Mais...Tu n'es plus une enfant...Ce ne serait pas correct"


Il avait planté ses pupilles dans les siennes sans s'en détourner, sans même songer que celui puisse être un désir qui pouvait être sien. Peut être son regard démontrait il nettement la façon dont il la percevait, c'est à dire comme une jeune fille qui troublait son âme et ses sens. Son désir de la protégé demeurer inviolable, éternel, teinté de cette même tendresse mais la personne qui en captait les reflets étaient à présent dans une tranche d'âge différente. Et ce qui avait été évident par le passé avait prit une forme concrète bien qu'encore prisonnier du mutisme de l'a^me tourmenté du vampire.

"Ce n'est pas ce que je veux...je m'en voudrais si par ma faute tu te montrais bien plus imprudente..."

Il laissa un silence comme beaucoup d'autre étendre les inspirations sereines, alors que les ciel faisait virevoltait les flocons délicat...Les feuilles mortes frissonnant sous chacun des leur pas en cadence avec la suspension du temps qui semblait naître entre eux dans ce lieu si calme et hors de tout espace.

"...Si je pouvais demeurer comme autrefois à ton chevet...Je le ferais, mais il y a des promesses que je ne peux pas tenir..."

Il vint effleurer de ses lèvres son front chaud...Bien que cela ne l'enchantait guère, il valait mieux se hâter pour qu'elle puisse pénétrer en l 'antre des humains et ainsi s'abritait du froid et de la décadence vampirique. Ils venaient de franchir la séparation immatérielle entre l'univers des vampires et celui des êtres humains, il stoppa net leur pas ramenant contre lui la jeune fille fébrile...

"Nos chemins se séparent à présent..."


Il y avait du regret dans sa voix, comme une tristesse qui pourtant était dissimulé sous les apparats froids et affables de Kaname. Il ne pouvait pas se permettre un seul espoir envers des senitments aussi forts, il pouvait seulement la protéger mais il ne pouvait se permettre d'aller au delà d'une attitude telle qu'elle...Mais demeurait encore des "portants". Et les aléas incontrôlable de l'âme et du cœur. Tout comme le souhait qu'elle lui revienne, qu'elle cesse de se détourner de lui, que cette soirée si particulière soit éternelle. Tout comme le désir insolent qu'elle demeure aussi proche que lors de cette nuit éclairé par la ronde lune, baigné de blanc flocon...Etait ce temps capricieux qui ravivait la mélancolie des temps passés?

Il s'était écarté d'elle, avant que ses mains n'entre en contact avec son front. Il était venu caresser sa chevelure, avant que sa main ne termine son chemin au creux de son cou. Il était venu de pencher lentement vers la jeune fille, avant que ses lèvres ne caresse son front lentement pour sceller un baiser sur son front chaud. Ce seul baiser lui témoignait sa tendresse, tout comme la promesse d'un doux rêves.


"...J'espère qu'il saura t'inspirer de beaux rêves"

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kurosu
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Académie Cross avec Zero ou Kaname
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Dim 16 Mar - 15:57

Yûki ce soir ce surprenait elle-même par ses paroles, pour la première fois depuis bien longtemps elle parlait au vampire avec une rare sincérité lui dévoilant ses pensées même si elle ne lui disait pas tout ce qu'elle ressentait ni tout ceux à quoi elle pensait, ce qu'elle lui disait était déjà énorme. Peut être son état fébrile lui faisait oublier toutes prudences ou peut être simplement ne supportait-elle plus de garder toutes ses pensées pour elle seule et avait-elle besoin de les lui dire. Elle en avait assez de cette distance pourtant nécessaire à l'académie en pleine journée ou au changement de classe, elle n'avait pas le droit de l'accaparer même si elle l'avait voulut. Quand elle était dans son rôle de chargée de discipline les choses étaient bien différentes de cette nuit où elle était simplement Yûki, Yûki Kurosu, une jeune fille comme les autres, à la différence qu'elle était en compagnie de la seule personne avec qui elle ne pourrait jamais être et pourtant elle persistait encore et toujours à vouloir être avec lui.

Bien qu'elle trembla légèrement quand le vampire reserra son étreinte il ne la lâcha pas au grand soulagement de la jeune fille qui ne le désirait pas, tant qu'elle était ainsi près de lui elle savait qu'ils pouvaient rester encore quelques temps ensemble et puis aussi car s'il la lâchait ses jambes pouvaient à tous moments se dérober sous elle. Kaname reserra même un peu plus son étreinte rapprochant encore la jeune fille contre lui. Le coeur de la jeune fille battait fortement dans sa poitrine pourtant en même temps il lui faisait mal sans qu'elle arrive à soulager la douleur d'une quelconque manière. Pourquoi donc son coeur, et ses sentiments étaient si douloureux?

Après qu'elle eut prononcer ses dernières paroles il se produisit une chose assez inattendue qui laissa un moment la jeune fille sans voix: un rire, en même temps qu'il eut un lèger sourire Kaname avait rit. Le jeune fille s'efforça de graver dans son esprit le rire du vampire même si celui-ci n'avait duré que quelques secondes à peine, jamais elle ne voulait l'oublier, jamais...

"Mais...Tu n'es plus une enfant...Ce ne serait pas correct"

_Comparé à toi Maître Kaname je serais toujours une enfant... Tu me considéreras sans doute toujours ainsi...

Kaname vivait depuis tellement d'années et même de décennies qu'il ne devait même plus en compter les années alors qu'elle, elle ne savait même pas la date véritable de son anniversaire et elle était si jeune comparé à lui, pire qu'une enfant sans doute en âge vampirique, alors comment une jour pourrait-il la voir comme une femme, comme la femme qu'elle aurait voulut être et qu'elle ne sera pourtant jamais. Pourtant quand il plongea son regard dans le sien elle put y voir une grande tendresse, la même tendresse qu'elle y voyait quand elle était petite et pourtant en même temps elle avait légèrement changé à moins peut être que ce soit la façon dont elle le perçoit elle même qui est changée. Mais en tous cas une chose n'avait pas changé: ses yeux couleure de sang l'attiraient toujours autant, ils l'a captivés complétement.

"Ce n'est pas ce que je veux...je m'en voudrais si par ma faute tu te montrais bien plus imprudente..."

_Tu as raison... Je ne devrais pas dire ça mais j'ai l'impression qu'on se voit plus...

Et pourtant non, ils se voyaient moins, beaucoup moins avant mais à chaque fois ils pouvaient être comme ce soir, seuls. Zero partait tout le temps ne pouvant supporter la présence du vampire et son père ne les dérangeaient jamais, au contraire combien de fois avait-il fait venir le vampire sous de faux prétextes? Lui disant qu'elle était malade ou qu'elle avait été enlevé. A ses souvenirs Yûki eut une nouveau sourire et un léger rire cristallin qu'elle ne put dissimuller.

"...Si je pouvais demeurer comme autrefois à ton chevet...Je le ferais, mais il y a des promesses que je ne peux pas tenir..."

_Il n'y a que celle-là de promesse que tu ne peux pas tenir... Pourtant pour moi c'est la plus importante...

Elle avait murmurer la seconde partie de sa phrase, comme si elle ne voulait pas qu'il l'entende pour ne pas le mettre mal à l'aise ou encore parce que ces quelques mots la dévoilé un peu trop cette fois mais au fond de son coeur elle savait qu'il pouvait entendre même un simple murmure, parfois elle se démandait même s'il n'entendait pas ses pensées. C'est alors qu'il sentit les lèvres du vampire effleurer son front toujours chaud, puis d'un seul coup il s'arrêta, elle regarda alors autour d'elle et reconnut l'endroit où elle se trouvait, sans même qu'elle ne sans soit apperçue ils étaient arrivés à destination.

"Nos chemins se séparent à présent..."

_Déjà...

Yûki aurait voulut se tromper qu'il lui dise que non, mais c'était belle et bien le cas, elle était belle et bien devant son pavillon, elle laissa le vampire la serrer contre lui. Elle entendit dans la voix toujours si neutre de Kaname une pointe de regret comme si lui aussi aurait voulut ne pas arriver si vite, il était rare pourtant qu'il montre ou qu'il dévoile ses sentiments. Elle resta un moment contre lui ne voulant pas même regarder son pavillon, le faisant comme disparaitre alors qu'il était bien là, bien réelle, devant eux, sonnant le glas de leur séparation qui cette fois n'était qu'une question de secondes, trop proche pour la jeune fille. Comme elle aurait voulut ne pas avoir était malade cette nuit, ainsi c'est elle qui l'aurait raccompagné à l'aube jusqu'au pavillon de la lune, ils n'auraient pas été forcée de se quitter ainsi alors qu'il était à peine minuit passé.

Quand il s'écarta d'elle, elle baissa son regard ne le relevant vers lui que quand les mains du vampire entrèrent en contact avec son front, caressant sa chevelure avant de s'arrêter au creux de son cou. On pouvait voir la tristesse qui c'était peint sur la visage de la jeune fille. Pourquoi les nuit n'étaient pas éternelle. Parfois elle s'imaginait qu'il viendrait la chercher pour la garder avec lui, il n'y avait qu'avec lui qu'elle ne craignait rien, avec lui près elle, jamais personne ne lui ferait de mal pas même la tristesse. Une nouvelle fois les lèvres de Kaname caressèrent son front avec tendresse, une tendresse qu'elle garderait dans son coeur et dans ses rêves.

"...J'espère qu'il saura t'inspirer de beaux rêves"

_Je ne vois pas comment pourraient-ils en être autrement...

La jeune fille recula de quelques pas et tourna son regard vers son pavillon, elle savait qu'elle devait y retourner qu'elle ne devait pas rester plus sinon la séparation serait encore plus dure autant pour elle que pour lui sûrment, mais cet endroit lui semblait tellement plus froid que la neige qui tombait ici. Son regard se tourna de nouveau vers le vampire lui étreignant encore plus durement le coeur, elle refoula des larmes qui lui montèrent aux yeux sans qu'elle ne l'ai voulut et redevenant l'enfant capricieuse d'autrefois elle se jeta dans ses bras. Ce soir elle faisait tomber beaucoup de barrières entre elle et lui même s'il en resterait toujours entre eux.

_Maitre Kaname...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-knight.bbgraph.com
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Jeu 27 Mar - 17:58

Comparé à toi Maître Kaname je serais toujours une enfant... Tu me considéreras sans doute toujours ainsi...


Comparé à lui? Qu'entendait elle par là? Peut être était ce en référence aux nombreuses années qu'il avait traversé...Bien que son visage lui n'en ai pas perdu l'once de sa beauté intarissable. Certains de ses traits, tout comme l'expression de son regard s'était accentué avec le temps...Mais à part cela rien ne sembla avoir heurté sa silhouette et sa chair, seul son regard pouvait avouer toutes les années à erre ainsi sur Terre. Cela lui rappela douloureusement que bien de choses encore les séparaient...pas seulement sa nature, mais le cour même de la vie. Pourtant, il voulait absolument tout faire pour la protéger de quoi que ce fut. S'il la tenait à l'écart de tout dangers, il ne faisait pas cela comme s'il mettait hors de porté un enfant auquel l'on dicte les interdictions. Mais comme la jeune fille chère à son codeur que l'on désirait mettre hors de portée des dangers qui pouvaient la heurter. La considérer comme une enfant? Kaname se contenta d'un sourire, il ne la percevait plus comme cette enfant si mignonne qu'il avait jadis dérobé à une morsure cruelle certaine...Rien que les sourires et les regard qu'il lui offraient, étaient la preuve de ce changement survenu dans le temps qu'il avait suivit ensemble. Leur mains étaient liés, mais leur silhouette lointaine l'une de l'autre...Il devrait éprouvé de la culpabilité pour la regarder ainsi, mais pourtant il ne pouvait plus détourner son regard d'elle. C'était même un péché...pour le vampire qu'il était, car cela pouvait le mené à la passion du sang. Quand bien même il avait traversé bien plus de temps qu'elle, traqué par la solitude, les années qui changeaient, se mouvaient, mourraient pour renaître sous un aspect différent. Percevant les coutumes et les ombres prendre bien d'autre costumes...Malgré la jeunesse de son humanité qu'il désirait, jamais il n'avait eu l'audace et encore moins la pensée de la toiser comme un être inférieur. Il n'était pas de ses vampires qui pensaient être bien plus important aux humains par les années qu'ils avaient vécu. Car les êtres vampiriques se trompaient lourdement sur leur compte, leur vie était plus courte peut être...Mais il n'avait pas a endurait les années longues et solitaires, ils n'avaient pas a connaître la désolation de faire souffrir un humain pour s'empare de son sang, et bien moins encore une vie sans saveur que l'on sait éphémère. Fort heureusement les blood tablets existaient à présent...

Si elle avait su lui inspirer quelque chose c'était un éclat de rire, si soudain qu'il n'avait pu le faire taire...C'était la première fois qu'il riait...C'était bien la première fois dans son vécu vampirique qu'il ressentait autant de chaleur et de bien être. Et c'était cette petit fille muette, vêtements sans dessus dessous qui lui avait transmis cette chaleur. Elle était la première a prononcer son nom avait cette résonance. C'était le premier mot qu'elle était parvenu a raviver dans son mutisme.

Tu as raison... Je ne devrais pas dire ça mais j'ai l'impression qu'on se voit plus...

Elle avait donc ce même sentiment que lui? Car il avait beau se voir tout les jours, cela restaient dans le cadre de leurs fonctions, c'est à dire les plus froides et plates des formalités. Leur retrouvailles n'était plus celles d'autrefois. Leurs échanges ne se faisaient pas entre Yuki et Kaname mais entre le président de la Night Class et la chargé de discipline!

Il n'y a que celle-là de promesse que tu ne peux pas tenir... Pourtant pour moi c'est la plus importante...


A cette seule évocation le visage de Kaname exprima une certaine tristesse. Il ne pouvait pas tenir la promesse la plus importante au yeux de la personne qui chérissait le plus. Elle était bien la seule à qui il montrait ses faiblesses, cette expression, cet abandon. Cela le blessa malgré lui, car il n'était pas digne de pouvoir tenir une parole qui échappait à son emprise. Kaname ne put exprimer un mot de plus, était ce le regret que le temps s'écoule si vite qu'il l'étouffa? Seul son geste venait accompagner ses émotions, ses sentiments...sa tristesse.

Je ne vois pas comment pourraient-ils en être autrement...

Kaname la toisa calmement dans un sourire effacé, mais bel et bien présent. La jeune fille s'était déjà éloigné de quelques pas alors que la vampire demeurait immobile, la regardant s'éloigner...Comme chaque fois, ses pas se séparaient des siens pour naquir vers un autre horizon, un horizon différent du sien. Etait ce donc fatidique? Serait ce donc éternellement ainsi? La Terre ne permettrait jamais l'union de deux être si éloignés, car elle ne pouvait vire en les ténèbres, il ne voulait pas en quoi que ce fut entrave sa personne ou bien éteingne les lueurs de son humanité. Car elle était ce qui constituait sa précieuse Yuki, car elle incarnait cette chaleur inexplicable dans laquelle il n'avait de cesse de se perdre malgré la distance, malgré la souffrance.

Maitre Kaname...

Il fut prit de cour lorsque cette dernière se précipita vers lui pour l'enlacer, il ferma les yeux avant de porter ses mains contre elle. L'une d'elle se glissa dans sa chevelure alors que l'autre serrait sa taille. Elle tremblait, ces spasmes étaient le reflet de son épuisement tout comme de ce trouble qui survenait chaque fois qu'un contact s'établissait entre eux. Ses mains parcoururent ses bras fins, il remonta alors jusqu'au col pour rehausser celui de sa veste qu'elle portait encore sur les épaules...

"Tu devrais rentrer Yuki..."

Il porta son regard vers l'entrée en voute du Grand Hall, contraste d'un ciel jais exprimé par le pierre froide entre le ciel étoilé lumineux percé par les quelques flocons qui tombaient encore...

"Nous nous reverrons....Je ne vais pas me défaire ainsi de ma précieuse Yuki..."

Il lui releva le visage avant de lui faire un sourire doux mais encore emprunt d'une certaine discrétion. Cela le blessait de la voir afficher une mine aussi douloureuse, lui qui voulait tant la protéger voilà qu'il la blessait. Il l'emmitoufla un peu plus dans son blanc manteau, guidant ses gestes pou qu'elle glisse ses mains dans les manches, bien qu'elles ne furent pas adéquate pour sa petite taille. Il observa les alentours avant de baisser son visage de nouveau vers la jeune fille pour la saisir dans ses bras sans un mot de plus. Son état était tel qu'il s'en voudrait si jamais sur le chemin du retour elle se sente mal.

"Me permets tu de te raccompagner jusqu'au seuil de la porte de ta chambre? Qui plus est je dois me rendre dans le bureau du directeur...Mais après cela, promet moi de dormir!"

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kurosu
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Académie Cross avec Zero ou Kaname
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Dim 30 Mar - 1:59

La jeune chargée de discipline ne pouvait détacher son regard du doux visage de Kaname, de cet homme, ou plutôt de ce vampire qui l'attirait temps. Depuis qu'elle le connaissait il n'avait pas changé, non son visage était toujours le même, sans une ride de plus ou de moins, il avait toujours les mêmes expression sur le visage. C'était peut-être ça qui attiré tant la jeune fille, en y réfléchissant de plus près Yûki réalisa une chose: en réalité quelques petites choses avaient changé sur le visage de Kaname, le visage qu'elle avait découvert lorsqu'il l'avait sauvé de cette attaque meutriére cette nuit enneigée n'était plus tout à fait le même, son regard surtout, on pouvait voir que son regard avait changer elle ne parvenait pas à dire comme mais il avait changé. La considérait-il vraiment toujours comme une enfant? Elle ne savait pas mais elle le pensait sino pour quelle raison la protégeait-il ainsi de tout dangers? Certe il ne la contraignait à rien mais peut-être pensait-il qu'elle n'était pas capable de se défendre seule. Pourtant maintenant elle en était capable, d'ailleure elle avait bien la lance d'Arthémis pour cela, ce n'était pas pour rien qu'elle poccédait cette arme, même si elle ne s'en servait qu'en cas d'urgence bien évidement. Yûki perçut un sourire qui se dessina sur la doux visage du vampire, un de ses rare sourire qu'elle aimait lui voir sur le visage, ça lui faisait oublier un instant le gouffre béant qui les séparait. C'est là alors qu'il souriait qu'elle réalisa qu'en fait elle n'était plus pour lui la petite qu'il avait sauvé, les regards et les sourires du vampire elle ne les lui voyait jamais quand il était avec les autres, c'était rien que pour elle. Parfois le jeune chargée de discipline se demandait ce qui séparé les humains des vampires misse à part leur imùortalité et sinon on met de côté le fait qu'ils mordent des êtres vivants pour se nourrir ils était les mêmes, seul leur longues vie les séparé, comment pouvait-elle ne serai-ce qu'imaginer vivre quelque chose à ses côté alors qu'elle allait vieillir et que lui resterait toujours jeune et beau comme aujourd'hui. Yûki se demandait s'il éprouvait parfois de la solitude, car même pour elle qui avait une espérance de vie humaine, elle éprouvait parfois ce sentiments, surtot quant elle n'atait pas avec les autres et qu'elle réfléchissait seule, parfois elle avait l'impression de ne pas réellement savoir qui elle était à cause de cette amnésie qui bloquait ses souvenirs encore et toujours lui arrachant une partie de son passé.

Mais en même temps elle était heureuse que son amnésie ne lui ai pas voler les instants qu'elle avait passée avec Maitre Kaname, ces moments là était très précieux pour elle, et c'était les rares moments où elle l'avait vu rire. Yûki passait beaucoup de temps ici à l'academie Cross à l'observer grâce ou à cause de son statut de chargée de discipline mais jamais, jamais elle ne l'avait vu rire avec les autres élèves de la Night Class, enfin en même temps elle ne l'avait encore jamais vu bien longtemps au saint du pavillon de la lune peut-être là-bas était-il différent, bien qu'elle ait du mal à l'imaginer.

Oui son statue de chargée de discipline lui permettait de l'observer, il avait certains avantages c'est sur mais en même temps il avait aussi beaucoup d'inconvéniants, elle ne pouvait pas être naturel avec lui elle devait toujours garder ces formalités qui l'obligées à garder entre elle et lui cette distances froide et formelle qu'elle regretter. Il lui semblait avec perdue cette proximitée qu'ils avaient acquissent autrefois, c'est pour cette raison que cette nuit elle ne voulait pas se séparer de lui, elle ne voulait pas redevenir la chargée de discipline et elle ne voulait pas qu'il redevienne le president de la Night Class tout cele la séparés bien trop l'un de l'autre.

Quand la jeune fille lui dit que seul le fait qu'il ne puisse rester près d'elle était la seule promesse qu'il ne pouvait tenir, Yûki vit se peindre sur le visage du vampire comme une expression de tristesse et elle regretta de lui avoir fait cette remarque qu'il avait sans doute prit pour un reproche mais ce n'était pas le cas elle voulait juste lui dire qu'il était très important pour elle et que le fait qu'ils soit si proche mais à la fois paradoxalement si éloignée lui faisait du mal. Cette tristesse sur son visage lui laissé imaginer que peut-être lui aussi ressentait la même chose, comment en être certaine? Sans doute ne le saurai-elle jamais réellement car pour elle, il restait toujours un être entouré et empreint d'un voile de mystéres qu'elle n'arrivait pas à percer.

Quand la jeune fille c'était retourner vers son pavillon et qu'elle marchait sans sa direction, elle savait très bien que si elle se retourner vers la Vampire elle ne pourrait continuer son chemin vers le bâtiment qui constitué sa demeure et pourtant plus elle s'en approchait plus le desire de se retourner se faisait sentir, plus elle s'éloignait du vampire plus elle avait l'impression qu'on lui écrassait le coeur dans un étaut. La séparation finissait toujours par sonner le glas de leur rencontre, jamais elle ne pourrait rester avec lui autant qu'elle le voulait, tojours la lumière du soleil les séparait. Pourquoi était-il née Vampire? Et pourquoi elle était-elle née humaine? Elle aurait tellement aimée naitre sans ce gouffre béant entre eux, ce gouffre qui la rendait si malheureuse au moment de la séparation.

Finalement l'étaut qui lui écrasait le coeur eut raison de sa faible volonté de ce soir et elle finit par se retourner pour se jeter dans ses bras, ses bras qui était l'un des rare endroit ou elle se sentait en sécurité, où elle savait que là rien ne pouvait lui arriver. Elle sentit contre elle les mains puissante et si douce à la fois du vampire qui l'enlacait la serrant contre lui, elle aurait voulut ne plus jamais bouger rester ainsi près de lui dans ses bras mais elle le savait, c'était inévitable, ce n'était pas possible. Elle eut un léger frisson lorsqu'elle sentit les mains du vampire parcourir ses bras pour reserrer le col de sa veste qu'elle portait toujours sur ses épaules.

"Tu devrais rentrer Yuki..."

_Je sais mais je ne veux pas rentrer si je rentre nous allons de nouveau être séparée...

Oui elle le savait mais tout son corps refusait de rentrer dans le bâtiment qui lui paraissait si froid alors qu'en réalité ses là-bas qu'elle trouverait la chaleur nécessaire à sa guérisson.

"Nous nous reverrons....Je ne vais pas me défaire ainsi de ma précieuse Yuki..."

_Quand? Quand est-ce qu'on se reverra? Je... Maitre Kananme...

Elle ne savait pas quoi dire de plus mais elle ne pouvait pas non plus ne rien dire. Finalement elle n'en dit pas plus et elle le laissa reserrer son manteau pour qu'elle ne prenne pas froid, d'ailleure il le lui fit mettre completement. Yûki eut un faible sourire en se voyant dans cette veste trop grande pour elle mais elle s'y sentait bien, elle sentait son odeur et sa presence contre elle à travers ce vêtement. La jeune chargée de discipline fût totalement prise de court quand il l'a rit dans ses bras, elle ne s'y attendait vraiment pas, surtout de sa part, et en même temps cela paraissait naturel, ce n'était pas la première fois qu'il l'a porté ainsi, bien que les occasions fussent rare, il l'avait déjà fait, elle ne protesta donc pas trop contente de passer encore un petit peu de temps avec lui, près de lui, ainsi dans ses bras.

"Me permets tu de te raccompagner jusqu'au seuil de la porte de ta chambre? Qui plus est je dois me rendre dans le bureau du directeur...Mais après cela, promet moi de dormir!"

_Bien sûr Maitre Kaname j'en serait ravie! Je te promet de dormir après cela!

Même si elle ne savait pas si après une telle soirée elle pourrait dormir mais elle ne protesta pas elle voulait profiter de tous les instants qu'elle pouvait passer seule avec lui surtout maintenant alors que la séparation était imminante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-knight.bbgraph.com
Kaname Kuran
Président de la Night Class
Président de la Night Class
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 30
Emploi/loisirs : Président de la Night Class
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Jeu 3 Avr - 10:41

Je sais mais je ne veux pas rentrer si je rentre nous allons de nouveau être séparée...

C'était sans cesse ce même cercle qui se répétait entre eux. Ils étaient forcés de se séparer encore encore, les retrouvailles n'étaient pas aussi longues et douces comme elle l'avait été ce soir. Mais encore, la séparation devait se faire plus tôt qu'elle ne l'aurait pu l'être...Il semblait que des barrières se dressaient de plus en plus entre eux pour les tenir à distance. Elle tremblait...Ce qui incita Kaname à la serrer plus fort contre lui. Mais alors qu'il enfouissait son visage dans son cou, que son regard c'était détourné d'elle pour fixer l'arc éclairé menant au Pavillon de la Day Class, une expression douloureuse s'était tissé malgré lui. Pourtant, malgré ce désir il demeurait plus sage et contenu que la jeune fille ne l'était elle même.Il est doux de s'apercevoir que ce passé auquel on tenait tant n'avait pas été brisé, que les choses pouvaient ne pas être si différentes qu'autrefois. Peut être dorénavant ne resterais elle pas enfermé dans son mutisme? Peut être lui parlerait elle plus comme autrefois? Peut être lui sourirait elle comme avant...Comme au creux de ses précieux souvenirs. Ce n'était aps raisonnable de telles pensées...

Quand? Quand est-ce qu'on se reverra? Je... Maitre Kananme...

Il ne fit pas entendre sa voix lorsqu'elle le questionna aussi vivement de sa voix douce mais faible...Lui même l'ignorait, ils se reverraient c'était une certitude mais de là à savoir quand ce temps là viendrait...Ce ne serait plus pour échanger des formalités, car ces laps de temps avaient cour chaque jours. Le maître vampirique tendait vers ces mêmes instants qu'ils avaient passé ensemble ce soir là. Kaname effectua ses gestes machinalement, son visage si calme et impassible plongé en celui de la jeune fille à la chaleur enivrante. Il y avait un contraste entre le trouble apparent de la jeune fille et son visage si lisse et dénué de la moindre marque d'émotion...Pourtant... Lorsqu'il la saisit dans ses bras, cela lui ramena une fois encore à sa mémoire de nombreux souvenirs. Ce n'était pas la première fois qu'il agissait ainsi, c'était juste que depuis un certain temps il ne pouvait plus faire montre de ses gestes de tendresses aussi souvent qu'il l'aurait souhaité. Il se souvenait encore clairement de tout les fois où il avait sentit la chaleur de sa peau, la douceur de ses mains, son visage enfouit contre lui, les battements de son cœur. Tout comme le dessiné exact de ses lèvres retroussé dans un sourire. Son visage s'illuminait chaque fois qu'ils se revoyaient, cette année si longue qui les séparait, était hanté par le souvenir de la revoir ce même jour! Kaname l'avait 'étreint contre lui, la tête de la jeune fille reposant contre son cœur qui étrangement battait à un rythme constant, régulier et calme. Alors que son regard rubis étincelait sous la lune jalouse d'une telle étreinte. Ses reflets dansant en les cheveux sombres de la silhouette vampirique, imprégnant le regard serein du Maître de l'ombre, caressant son teint diaphane. La lune est la dominatrice des nuits étoilés comme sombre, tempétueuses comme calme, mais elle est l'amante et la détentrice des secrets des immortels sanglants! Les étoiles ce soir là s'étaient soudainement voilées sous l'apparition des flocons de neige qui à présent avaient retracé le chemin menant au pavillon. Leur courses s'achevant avec autant de légèreté que si cela avait été une plume délicate. Des ailes d'anges immaculé semblait avoir perdu leur éclat en une explosion soudaine, si bien que lorsque notre vue tentait de percer au delà elle ne pouvait percevoir que cette blanche danse lente. Les flocons tournillaient, entremêlant leur essence, se fondant l'un dans l'autre, transformant ainsi un espace bien plus sourd et silencieux que de coutume. Malgré le froid, malgré les espaces temps si lointain il ne ressentait qu'une chaleur infime le parcourir comme un long frissons. Le temps semblait être un long murmure alors que Kaname l'avait saisit dans ses bras contre lui.

Bien sûr Maitre Kaname j'en serait ravie! Je te promet de dormir après cela!

Il plongea son regard en le sien, laissant échappé un rire étouffé. Si faible qu'il put apparaître comme un souffle échappé au grès des émotions.

"Bien...Je te fais confiance"

Le Maitre vampirique lui fit l'esquisse d'un sourire avant de faire un peu retentir une allure vive. Le bruit de ses pas s'étouffant la couche de neige qui s'était formé sur le sol, les pétales blanches les emprisonnant en leur effluves glacé. Un silence se fit entre les deux protagoniste, un silence qui permit à Kaname d'entendre et de ressentir plus profondément les battements de cœur de la jeune fille. Il se sentait coupable d'oser agir ainsi, mais pour cette fois il voulait ressentir sa présence, il voulait ressentir qu'elle pouvait lui appartenir comme avant. Que l'illusion qu'elle lui revenait était un peu plus durable que les saisons et les temps qui trépassaient. Même si cette douceur était encore distante, il pouvait la ressentir parcourir sa peau. Les éclats sanglants de ses yeux prirent une teinte plus intense. Le chemin pavé parsemé de flocons balayé par le vent fut rapidement parcouru, il franchit avec la princesse au regard ambre l'antre des humains. Son souffle calme qui laissait échappé une vapeur blanche formé par le froid s'évapora instantanément. Il s'aventura donc en les couloirs...

"Il va falloir me faire discret...Ce serait fâcheux que le Président montre un tel exemple"

Certes, il devait se rendre dans le bureau du directeur. Mais lasse d'une telle nuit il l'avait avertit que peut être il ne viendrait pas jusqu'à lui t...La seule chose qui l'avait poussé à pénétré ses murs étaient certes les obligations qu'il s'était finalement juré de tenir, mais aussi pour pouvoir le serrer contre lui l'espace d'un instant. Il laissa donc les paroles s'éteindre avant de s'engouffrer dans les couloirs labyrinthiques de la Day Class...Sa connaissance des lieux étaient parfaite et intacte, il l'amena donc sans encombre jusqu'au seuil de sa chambre. Le calme des lieux étaient presque sinistre, pas un souffle pas un murmure, pas un seul bruit...Juste peut être les émotions que dégageaient les dormeurs agités dans leur sommeil, certaines étaient douces, d'autre évasives, certaines cauchemardesques. Lorsqu'on est un Vampire et d'autant plus un sang pur, il est aisé de capter les moindres ondes qu'elles soient éveillés où prisonnièrent des songes.Kaname plongea son regard en celui de la jeune fille dans un sourire faible, se pas s'arrêtant devant la chambre qu'elle occupée...Il avait progressé sans un bruit, ses pas semblable à ceux d'un prédateur, sa rapidité fluide et imperceptible pareille à celle d'un loup.

"Je dois te laisser à présent...Yuki"

Il déposa la jeune fille à terre délicatement, avant de la toisé de nouveau de ses yeux rubis, sa main se porta contre sa joue , terminant sa caresse dans son cou avant cesser son geste Il espérait que cette nuit serait douce et clémente, que ses songes seraient aussi doux que la tendresse qu'il lui portait. Il tourna les talons et parvint à s'éloigner le coeur emprunt d'un poids qu'il connaissait que trop bien...

_________________
"Oui...Fuis Yûki...Tu me rends cruel..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûki Kurosu
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
Chargée de discipline • Précieuse Rose de Kaname
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1029
Age : 32
Localisation : Académie Cross avec Zero ou Kaname
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Joyeuse
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   Ven 4 Avr - 0:14

Yûki voyait de plus en plus se découper devant elle le moment de la séparation, comme elle n'aimait pas ses moments là. Elle aurait tant voulut que cette nuit soit éternelle, mais malheureusement dans ce monde rien n'est éternelle... Si, lui, l'homme... Le vampire qui l'a tenait dans ses bras, lui il est éternel. Et la vie semblait s'amuser de le lui rappeler constamment, de lui rappeler leur différence en lui vrillant le coeur de douleur, la douleur de la séparation qui était inévitable maintenant plus près que jamais. Les tremblait dans les bras du vampire mais ce n'était pas de froid non, c'était autre chose, elle n'aurait sut dire quoi mais elle n'avait pas froid dans ses bras au contraire elle s'y sentait tellement bien. Elle sentit l'étreinte de Kaname se reserrer ce qui la fit de nouveau frissoner: de bonheur? De joie? La non plus elle ne saurait le dire. Et quand il enfouit son visage dans son cou elle cru que son coeur allait exploser sous le coup de l'émotion, elle même passa ses bras autour du cou du vampire pour le serrer contre elle, profitant au maximum des derniers instants qu'elle pouvait passer en sa compagnie. Yûki aurait tant aimé aussi pouvoir être plus naturelle avec lui quand elle le voyait à l'académie pendant le changement de classe mais son statut de chargé de discipline l'en empêché et elle le regretté car elle aimerait lui parler et lui sourire comme avant. Pour elle le lien qui les unissait était vraiment très important.

Kaname ne lui répondit pas Quand elle lui demanda quant ils se reverraient, sans doute ne savait-il pas plus qu'elle quand il pourraient se revoir dans les mêmes conditions que ce soir où en tous cas dans des conditions quelques peu similaires, même si au fond d'eux ils savaient, ils étaient certain qu'ils se reverraient une force les rapprochait sans arrêt l'un de l'autre autant qu'une autre force les éloignait également. Yûki savait qu'ils se verraient demain au changement de classe, mais ce ne serait qu'une proximité lointaine, la même que chaque soir, ils se verraient sans vraiment ce voir, malheureusement, ils n'échangeraient que des formalités entre directeur de la Night Class et chargée de discipline, il était dur à Yûki de tenir ce rôle mais en même temps il lui tenait très à coeur car elle voulait protéger au mieux le secret de Maitre Kaname et des autres élèves de la Night Class et c'était la seule chose qu'elle pouvait faire pour cela. La jeune fille sentait que derrière le masque impassible du vampire se mêlée de nombreux sentiments dont elle aurait voulut connaitre le sens, car il ne les montrait jamais, elle l'avait toujours connue avec les mêmes expression sur le visage, il y avait certe parfois quelques changement et fort heureusement d'ailleur mais elle n'arrivait pas pour autant à le comprendre comme elle l'aurait voulut. Quand Kaname la souleva de terre pour la porter a jeune fille se blottit tout contre lui, elle se sentait redevenir une petit fille de cinq ans et elle en était heureuse, elle semblait ainsi être redevenue très proche du maitre vampirique. Lorsqu'elle était enfant, elle se fichait bien de ce que l'on pensée d'elle quand elle se jetait dans le bras de Kaname car en ce temps là elle n'était que Yûki et lui simplement Kaname, Maitre Kaname, la personne qui l'avait sauvée, la personne à qui elle devait la vie, l'une des personne dont elle était le plus proche avec son père et Zero. Yûki dont la tête repossait contre la poitrine du vampire tout près du coeur de celui-ci pouvait entendre les battement de son coeur, elle ferma les yeux écoutant ce son calme et répétitif, le coeur du vampire battait à l'unisson avec le sien, les battement de son propre coeur c'était calquaient sur ceux de Kaname. Quelques flocons de neiges tombèrent sur le visage de la jeune fille qui rouvrit les yeux, regardant tourbilloner autour d'elle et de son porteur cette neige d'une blancheur immaculée... La neige... C'était la permière chose dont elle se souvenait, son premier souvenir. C'est aussi avec la neige et les étoiles, dans un décor presque similaire qu'elle l'avait rencontrée, cet nuit était étrangement similaire avec celle d'il y a 10 ans, cette nuit là aussi il l'avait accompagné dans ce qui allait devenir son chez elle, certe cette nuit c'était devant sa chambre qu'il l'a racompagnait mais n'est-ce pas un peu son chez elle quand même? Si, bien sûr, c'est la qu'elle vivait, enfin quand elle y était bien entendue, car la jeune fille n'y passait pas la plus grande partie de son temps loin de là.

Yûki remarqua à peine le très léger rire qui s'était échapper des lèvre du vampire, elle n'était même pas sur qu'il est rit mais en même temps elle cru voir comme une étincelle dans son regard mais, là encore elle n'en était pas certaine, elle se demandait si sa fièvre de lui donnait pas quelques hallusinations, ce qui était fort probable.

"Bien...Je te fais confiance"

La jeune fille venait de lui faire un promesse qu'elle n'était pas sûr de pouvoir tenir: Dormir en serait-elle seulement capable après une telle nuit? Après tout ce qui venait de se passer pourrait-elle fermer l'oeil? Elle en doutait elle savait très bien que lorsqu'elle le voyait après ses nombreux départs elle passait des heures à repasser les images de ces rencontres avec lui dans sa tête.

Après cela Kaname sourit plus certainement, cette fois elle en était sûr elle l'avait clairement vu ce sourire alors que ses pas se firent plus rapide les rapprochant trop rapidement de leur destination mais il le fallait bien un jour où l'autre de toute manières, n'en déplaise à Yûki ou même au vampire, il ne pouvait pas ce permettre de rester ensemble jusqu'au petit matin même s'ils en avaient envie, en tous as Yûki elle en avait envie après qu'en était-il de Kaname, ça Yûki ne pouvait que s'en douter sans en être sûr. Le silence c'était installé entre eux, ce n'était pas un silence pesant ou lourd, juste un silence triste, un silence qui précéde la séparation, silence qui fut rompue par aucunes paroles, seule un froissement de tissu se fit entendre dans ce totale silence lorsque là jeune fille serra un peu plus fort dans ses mains la chemise du vampire. La jeune fille était tiraillait entre un enchevêtremnt complexe de sentiments dont elle ne parvenait qu'à en sessir quelqu'un comme la tristesse de le quitter mais aussi le contentement d'avoir put de nouveau être près de lui comme avant, de ce rapprocher, d'avoir de nouveau put partager avec lui des moments qui n'êtaient rien qu'à eux et qu'ils ne partageaient avec personnes d'autres. Puis ils franchirent la porte du pavillon du soleil cette fois la séparation n'était plus qu'une question de minutes, de petites minutes.

"Il va falloir me faire discret...Ce serait fâcheux que le Président montre un tel exemple"

_Ils dorment tous à cette heure-là... Il est tard est les élèves de la Day Class e vivent pas la nuit comme ceux de la Night Class, le seul que nous pourrions croiser c'est Zero...

C'est vrai qu'à cette heure-ci de la nuit qui était déjà bien entamée et qui tirait déjà sur sa fin ils ne risquaient pas de croiser grand monde, les élèves de la Day Class étaient tous endormit dans leur chambre bien sagement et étaient eux blottit dans les bras de Morphé en train de faire des rêves plein de joie et de rire ou bien au milieu de terribles cauchemars affrontant leur peur ou leur démons et bientôt elle allait les rejoindre et essayer de se reposer un maximum avant la dure journée du lendemain qui l'attendait... et à laquelle peu-être elle n'aurait pas la force d'assister. Depuis combien de temps n'avait-elle pas fait une nuit complète? Elle ne s'en rappelait plus mais celà devait au moins faire un moins qu'elle n'avait pas dormit plus de 6 heures de suite et à la longue elle commençait à fatiguer serieusement, elle n'allait pas tenir longtemps un rythme pareille d'ailleur c'était sans doute la cause de son état actuelle. Kaname se déplacer aisèment dans ce lieu ne se trompant pas une seule fois de chemin alors que cet endroit n'était pas son pavillon. La jeune chargée de discipline se demanda un moment comme il connaissait si bien les lieux mais cette question de resta pas longtemps à son esprit qui commençait déjà à s'embrumer, finalement peut-être qu'elle allait dormir tout de suite sans se repasser le film de cette nuit dans sa tête un million de fois. Kaname sourit une nouvelle fois à Yûki qui en retour lui fit également un faible sourire à la fois triste de la quitter, heureuse d'avoir passer une partie de cette nuit avec lui et aussi fatiguer et manquant cruellement de sommeil.

"Je dois te laisser à présent...Yuki"

_Oui je sais... Bonne nuit... Ou plutôt bonne journée... Kaname...

Elle avait prononcé son nom de la même façon que la première fois qu'elle avait parler étant petite fille, doucement mais distinctement, il l'avait parfaitement entendue malgrè le fait qu'elle ait presque murmuré. Quand ses pieds touchèrent le sol elle vacilla un instant se raccrochant à lui pour ne pas tomber, elle releva les yeux vers lui et leur regard se croisèrent, les yeux plongés dans ceux de l'autre comme gravant ces derniers instants chacun dans leur mémoire. Un dernier frison parcourut l'échine de la jeune fille alors que les vampire faisait courir sur sa joue et sur son cou sa douce mains. Puis il s'éloigna. Le jeune fille resta un instant immobile sans bouger avant de poser la main sur le poignée de la porte de sa chambre et de disparaîttre dans les ténèbres de celle-ci. Sans même allumer la lumière elle se jeta alors sur son lit empoignant sur coussin et le serrant contre elle.

_... Kaname...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-knight.bbgraph.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blanche neige, lune sanglante[Yuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blanche neige, lune sanglante[Yuki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gibier Fuyez ! | Comête Hivernale, Lune Sanglante, Aile du Griffon, Shynaii |
» Lune Sanglante
» Lune sanglante
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight, le RPG :: Pavillon de la Night Class :: Jardin-
Sauter vers: